Seconde vie au grand air pour des brebis sauvées in extremis d'un abattoir illégal

Publié le
Écrit par France 3 Rhône-Alpes. Propos recueillis par B. Bourgeot
Une seconde vie pour 4 agnelles sauvés dans un abattoir illégal.
Une seconde vie pour 4 agnelles sauvés dans un abattoir illégal. © FTV

Sauvées il y a quelques mois d'un abattoir clandestin, des brebis ont été soignées et vont vivre une vie paisible au milieu des vignes de Côte rôtie dans la vallée du Rhône.

"Je suis content. On a réussi à en sauver quelques unes et on les voit enfin au travail dans de bonnes conditions avec un partenaire bienveillant qui va passer les voir tous les jours". Christophe Darpheuil de l'association Naturama, parle avec tendresse des 4 agnelles qui gambadent juste devant lui. 

Un partenariat idéal

Il y a quelques mois, les 4 bêtes ont été extirpées in extremis d'un abattoir clandestin par des associations de protection des animaux. Christophe est d'autant plus satisfait que la moitié du cheptel découvert n'a pas survécu malgré les soins. Les bêtes avaient été trouvées très mal en point, malades, affamées voire blessées.

Après 2 mois et demi de soins, ces 4 petites tondeuses écologiques ont recouvré la santé et sont confiées à un vigneron de la Côte rôtie qui tente l'expérience depuis un an... Pendant tout l'hiver, les 4 agnelles vont "nettoyer la parcelle" et accessoirement fumer le sol avec leur urine et leurs selles juste avant la floraison.
Julien Barge a récupéré la parcelle de 2500 m2 l'an dernier. Elle était quasiment abandonnée. L'objectif est d'élever en bio. "Faire ce partenariat avec les animaux, c'est profondément humain, on ne sent bien. L'objectif c'est d'avoir des animaux en permanence dans les vignes"

Le reste du troupeau qui a été sauvé et soigné, soit 90 bêtes environ, est en cours de placement.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.