Saint-Nicolas : "Cette fête est très importante pour nous", à Lyon des réfugiés ukrainiens célèbrent la fête catholique

A quelques jours de la Saint-Nicolas, des familles ukrainiennes catholiques ont célébré ce dimanche 4 décembre cette fête à Villeurbanne. L'occasion pour les Ukrainiens réfugiés de la guerre de se réunir avec ceux installés à Lyon depuis plus longtemps.

Des chants en ukrainien pour fêter la Saint-Nicolas. Dans l’assistance de l’église ukrainienne Saint-Athanase à Villeurbanne, réfugiés de la guerre et familles installées depuis plusieurs générations partagent ce moment de célébration. Les plus jeunes attendent avec impatience Saint-Nicolas qui récompense les enfants sages. Pour le faire arriver un peu plus vite, ils ont préparé un spectacle.

« Cette fête est très importante pour mon fils. Il attendait son cadeau avec impatience. Il a même fait sa liste en français et en ukrainien pour être sûr », détaille en souriant sa mère Olena Havii, réfugiée.

Un moment festif et léger pour ces familles. Mais la guerre reste toujours dans un coin du cœur. « C’est très important pour les Ukrainiens et mon fils Maxime. En Ukraine, il n’y a plus de sapins et de marché de Noel. Je suis très heureuse d’être ici et de pouvoir célébrer cette fête sainte », assure Mariana, réfugiée.

Deux fois plus d'enfants 

Dans cette église, une centaine d’enfants a été gâté par Saint-Nicolas. C'est le double de l’année dernière car de nombreuses familles ont trouvé refuge dans le grand Lyon. Alors ici le temps d’une fête religieuse catholique, la communauté s’est réunie le temps d’une cérémonie.

 Une communauté réunie 

« Les Ukrainiens qui sont là depuis deux ou trois générations mais qui sont Français avec des racines ukrainiennes et les Ukrainiens fraîchement arrivés se retrouvent et partagent un certain nombre de valeurs, cette culture, ces traditions. Et puis il y a aussi une forme d’entraide puisque les gens qui sont là depuis longtemps peuvent héberger et offrir un soutien à ces gens qui sont arrivés sans rien », précise Walter Hapiak, trésorier de la paroisse Saint-Athanase.

 

Une union et une entraide qui dépasse la cadre religieux. A 17h00, des bougies ont été allumées place Bellecour formant le blason de l’Ukraine en solidarité avec la population victime de coupure de courant.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité