Rififi à l'UMP de Grenoble: le chargé de com' appelle à ne pas voter Matthieu Chamussy

Michel Tavelle à droite / © Club de la Presse de Grenoble
Michel Tavelle à droite / © Club de la Presse de Grenoble

Michel Tavelle, proche d'Alain Carignon, est suspendu par l'UMP 38 après avoir envoyé un mail aux médias pour appeler à ne pas voter Matthieu Chamussy. Ce dernier a pourtant été re-désigné récemment comme tête de liste du parti à Grenoble. 

Par Franck Grassaud

Le mail a de quoi surprendre. D'habitude, les communiqués de Michel Tavelle sont à la gloire de l'UMP, ou plutôt à la gloire d'Alain Carignon dont il se fait le porte-voix 24 heures sur 24. Cette fois, le chargé de com´ a appris le "je". Dans une sorte de lettre ouverte intitulée "Trois raisons pour ne pas voter Matthieu Chamussy", Michel Tavelle "casse" celui qui a déjà eu tant de mal à être intronisé. 

Le costume est trop grand pour lui"


On ne résiste pas à vous faire part de ses propos croustillants dans une guéguerre interne qui fait aujourd'hui sourire tout le monde:

1- je ne voterai pas pour le candidat investi par l'UMP parce que "leader" de l'opposition au Conseil Municipal, il n'a, durant deux mandats, pratiqué qu'une opposition molle, quand elle n'était pas bienveillante, à l'égard du maire PS.

2- je ne voterai pas pour Matthieu Chamussy parce que le costume est trop grand pour lui. Depuis 4 semaines qu'il a été investi, il a été incapable de proposer le moindre programme et incapable d'établir un début de liste. A travers ses discours, il ne semble vouloir donner qu'une faible part aux militants de l'UMP qui sont pourtant la seule troupe à pouvoir l'épauler dans une élection difficile.

3- je ne voterai pas pour le "chef de file" de l'UMP parce que le candidat naturel de mon parti, aurait dû être Alain Carignon (...) 

Notez qu'en vertu d'accords récents, Alain Carignon est aujourd'hui à la 9e place sur la liste UMP. Michel Tavelle explique en préambule de ce mail, qu'il agit en tant que simple militant. Peu importe, a répondu Jean-Claude Peyrin, président de l'UMP 38, le chargé de com' est suspendu à titre conservatoire jusqu'à une prochaine réunion du parti.

Sur le même sujet

Manifestation à la gare TGV

Les + Lus