• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Risques industriels majeurs en Auvergne-Rhône Alpes : quels sont les bons réflexes en cas d'alerte ?

Les tours de refroidissement de la centrale nucléaire du Bugey dans le département de l'Ain / © Vincent Isore / Maxppp
Les tours de refroidissement de la centrale nucléaire du Bugey dans le département de l'Ain / © Vincent Isore / Maxppp

Une grande campagne régionale a été lancée ce mercredi 14 novembre 2018 pour sensibiliser la  population aux risques industriels majeurs et aux bons réflexes à adopter en cas d’alerte. La campagne s’inscrira dans la durée, sur 5 ans. 
 

Par AH

Entreprises classées Seveso, sites nucléaires, laboratoires manipulant des micro-organismes hautement pathogènes ... La région Auvergne-Rhône-Alpes est soumise à de nombreux risques majeurs.

Or les bons réflexes à avoir en cas d'alerte ne sont pas toujours connus de la population.

Pour que chacun sache quoi faire en cas de nécessité, une grande campagne est lancée cette semaine dans toute la région Auvergne-Rhône-Alpes. Préfets, maires et industriels sont mobilisés.
 

Les principales actions pendant la campagne

En plus des actions réglementaires comme la distribution dans les boîtes aux lettres de brochures d’information sur les risques industriels ou la mise en place d'affichettes,"Consignes de sécurité" dans les établissements recevant du public, un site internet est mis en place www.lesbonsreflexes.com.

D’autres actions complémentaires sont aussi prévues :

- vidéos illustrant les consignes de sécurité publiées sur les réseaux sociaux et notamment Facebook;
- organisation d'actions pédagogiques : exercice "La vraie fausse alerte" organisé simultanément dans l'ensemble des établissements scolaires de la région, concours, pièces de théâtre, dessin animé Arlette la tortue d’alerte, ...
- création d'un label « les bons réflexes » pour accompagner les actions volontaires et attester de leur adéquation à la campagne ...

Quelques actions ont déjà été labellisées comme les « bus InfoRisques » à Grenoble sur la plateforme chimique de Pont-de-Claix le 5 octobre dernier.
 


Les bons réflexes 

En cas d’alerte il faut :

- Se mettre à l’abri dans le bâtiment le plus proche
- Ecouter la radio (France Bleu, France Inter ou France Info)
- Ne pas chercher ses enfants à l’école
- Eviter de téléphoner pour ne pas saturer les lignes pour les secours

Dans la région, 410 communes sont impliquées, soit près de trois millions de personnes.





 

Sur le même sujet

Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer

Les + Lus