• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Rugby Top 14 : victoire sur le fil de Perpignan contre Grenoble (20 à 18)

Une victoire remportée... dans la douleur. / © Crédit AFP
Une victoire remportée... dans la douleur. / © Crédit AFP

Pour cette 21e journée de Top 14, la lutte a été rude entre les deux clubs. Mais c'est finalement Perpignan qui l'a emporté. Le FCG voit s'éloigner ses chances d'accéder aux barrages. 

Par France 3 Alpes avec l'AFP

"On est content de notre rencontre", minimise le coach grenoblois, "d'avoir inscrit deux essais comme l'Usap, d'être tout proche d'une équipe qui possède un effectif et des ambitions autres que les nôtres. Mais, il y a de la frustration à cause de toutes ces fautes qui nous coûtent la victoire. C'est cruel ! 

On avait senti qu'il y avait de la place pour s'imposer à Aimé-Giral. Mais ce n'est pas possible en Top 14 de s'imposer quand on prend deux cartons jaunes, qu'on manque des pénalités 30 mètres face aux poteaux, et qu'on fait autant de petites fautes. La qualification va être difficile mais on va s'accrocher et jouer au moins la 7e place. On affronte des gros bras, c'est ce que qui nous tient en haleine. Pour valider complètement la bonne saison qu'on réalise, il nous faut ce succès à l'extérieur".

Perpignan est donc entré samedi dans le Top 6 en battant difficilement le FC Grenoble, qui voit, lui, s'éloigner ses chances d'accéder aux barrages, lors de la 21e journée de Top 14.

Passé à côté d'une déconvenue et incapable de concrétiser sa supériorité numérique, l'Usap a donc profité de ces deux points d'avance pour sauver l'essentiel, intégrer les six premiers du Top 14 (6e) et lutter pour les barrages avec Montpellier, le Racing-Métro et Castres.

Les Isérois, qui comptent désormais sept points de retard sur leur adversaire du jour, se sont cependant accrochés, en dépit des cartons jaunes de Waqaseduadua et Stewart, pour prendre le bonus défensif.

Entre les deux équipes au parcours diamétralement inverse depuis fin janvier, c'est Grenoble qui, en dépit d'un manque de densité physique, s'installait d'abord dans le camp catalan. L'Usap insistait et donnait l'impression de faire la différence sur l'essai opportuniste de Piukala, bien servi par un Narraway décisif (20-6, 46).

Dans les dernières minutes, la balle de match, au bout du pied de Stewart, échouait sous les poteaux et libérait un stade Aimé-Giral tendu.

Sur le même sujet

La ressource appelle à l'aide

Les + Lus