Salon de l'agriculture annulé: des dizaines de fermes ouvertes en Auvergne Rhône Alpes

Du 27 février au 7 mars, la Confédération Paysanne initie une opération intitulée "Le salon à la ferme". Après l'annulation du Salon International de l'Agriculture, l'idée est de rappeler la nécessité de créer des liens directs entre producteurs et consommateurs. 

Affiche d'invitation à visiter la ferme de la Girodière les 27 et 28 février à Romans (01)
Affiche d'invitation à visiter la ferme de la Girodière les 27 et 28 février à Romans (01) © Confédération paysanne

Pendant une semaine, du 27 février au 7 mars, dates initialement annoncées du Salon International de l'Agriculture, une cinquantaine d'acteurs agricoles, se sont mobilisés pour remettre le lien au cœur de leurs pratiques et proposer des visites et rencontres au sein même des exploitations. 

En Auvergne-Rhône-Alpes, les rendez-vous sont répertoriés sur le site de la Confédération Paysanne, initiatrice du projet. Visite de fermes, rencontres, débats, le programme est large et a pour but de sensibiliser à une agriculture responsable au sein des sites de production et au plus près des acteurs de terrain. 

Changer de regard sur l'agriculture 

En écho à l'annulation du Salon International de l'Agriculture, cette opération vise à changer de regard sur les métiers et dépasser "le greenwashing", entendez la critique de la ruralité. 

Comme un pied de nez aux affiches du traditionnel Salon de la porte de Versailles à Paris, " nous avons voulu mettre en avant les paysannes et les paysans, en plus de l'habituelle vache égérie du Salon, en l'occurrence ici une Aubrac."
Comme un pied de nez aux affiches du traditionnel Salon de la porte de Versailles à Paris, " nous avons voulu mettre en avant les paysannes et les paysans, en plus de l'habituelle vache égérie du Salon, en l'occurrence ici une Aubrac." © Confédération paysanne

Pour la communication de l'évènement,  Laurent et Angélique Meunier qui se sont prêtés au jeu d'être têtes d'affiches. Installée dans le Rhône, à Saint-Romain-de-Popey, leur ferme propose un élevage diversifié: vaches allaitantes, porcs et volailles. 

Emmanuel Macron invité dans les Monts du lyonnais 

Une invitation a été adressée au Président de la République pour lui présenter un projet de relocalisation dans les Monts du Lyonnais autour de la fromagerie collective Altermonts.

Plusieurs évènements sont prévus dans le respect des règles sanitaires. Découvertes d'un laboratoire de transformation, discussions autour des pratiques maraîchères, rencontres avec les animaux, les activités proposées sont nombreuses mais les places, elles, sont limitées. A la ferme de la Girodère par exemple à Romans, dans l'Ain, les 26 et 27 février étaient déjà complets avant même le début de l'évènement. Les exploitants réfléchissent déjà à d'autres dates. 

"Créer du lien c'est la clef !" 

Léo Girard lui, ne participe pas à proprement parler au programme de l'évènement mais sa ferme est pensée comme un lieu ouvert depuis sa création en 2013 dans la Drôme. A 22 ans le jeune passionné a réalisé son rêve : construire sa bergerie. Parti de rien, son objectif était de proposer des produits fermiers de qualité, authentiques et durables, issus de l’agriculture bio.

Créer du lien et faire de la pédagogie sont les clefs d'une agriculture responsable selon l'équipe de 8 personnes investies sur place à La Baume Cornillane dans la Drôme
Créer du lien et faire de la pédagogie sont les clefs d'une agriculture responsable selon l'équipe de 8 personnes investies sur place à La Baume Cornillane dans la Drôme © Ferme dessine-moi une brebis

Sa ferme s’appelle : « Dessine-moi une brebis », elle se trouve à La Baume Cornillane dans la Drôme. Quand on lui demande comment ça va dans ce contexte incertain, il répond humblement qu'il ne faut pas se plaindre car certains ne peuvent pas travailler du tout. Mais très vite au fil de la conversation on comprend que 80% de son chiffre d'affaire vient des marchés locaux, dont certains se déroulent l'après -midi et la plupart les week-ends. Entre éventuel reconfinement et couvre-feu, les inquiétudes sont légitimes pour les huit salariés de la ferme. 

2€80 le Kg de rôti de porc, pas même de quoi acheter un porcelet 

Léo Girard veut investir dans la signalisation pour créer un parcours pédagogique libre et réfléchit à un escape game à la ferme pour sensibiliser de nouveaux publics
Léo Girard veut investir dans la signalisation pour créer un parcours pédagogique libre et réfléchit à un escape game à la ferme pour sensibiliser de nouveaux publics © Dessine-moi une Brebis

Fort de convictions bien ancrées dans une agriculture responsable, l'éleveur n'en est pas moins désabusé. Ce qui le révolte le plus c'est une pub entendue à la radio le matin même. 2 euros 80 le kilo de rôti de porc dans une enseigne voisine de grande distribution. La loi Egalim, les états généraux de l'alimentation, il y a cru mais n'a pas vu de changement. "On crée des valeurs fausses chez les consommateurs" regrette-t-il. "Ce qu'il faut leur expliquer c'est qu'à 2euros80 le kg, chez moi ça ne couvre même pas l'achat du porcelet. Il faut rappeler que la viande qu'ils achètent est le fruit du travail de huit personnes, que ce travail fait vivre leur famille." 

Des visites libres de la ferme depuis 2 ans 

Selon Léo Girard "la clé c'est la pédagogie", c'est pourquoi l'équipe ouvre la ferme en visite libre. En clair, on peut venir sur l'exploitation et découvrir les conditions de vie des animaux et de leurs éleveurs, une action menée en parallèle de la vente directe, pour toucher un plus large public et expliquer encore et toujours la réalité paysanne dans son quotidien. "On veut être les plus transparents possible et on gardera notre ligne de conduite", affirme-t-il, "tant qu'on pourra la tenir "

5 idées glanées pour vous

 

  • "Ferme l'Abeille et la Blette"

Mardi 2 mars à 14h à Saint Félicien
En partenariat avec l'atelier paysan.
Intervention de Céline Pessis, Historienne du machinisme agricole
Infos et inscriptions: 04 75 64 49 93

  • La grange pradel - La ferme de l'affiche du Salon à la Ferme

Samedi 27 février et dimanche 28 février à St Romain de Popey
4033 route d'avauges - 69490 St Romain de Popey
3 créneaux 14h30, 15H30, 16H30, sur inscription :
Réservation conseillée : 06 73 72 82 42
Venez découvrir l'envers du décor de la ferme : l'atelier de découpe... Nous aurons la joie de vous exposer le fonctionnement de notre matériel de transformation charcutière.

  • Chez Hélène Thibon Mas de Libian 07700 SAINT MARCEL D'ARDECHE

Thématique: PNPP (Préparations Naturelles Peu Préoccupantes - Alternatives aux pesticides de synthèse)
Ferme ouverte politique
Invitation de la Ministre de la Transition Ecologique Barbara Pompili
Inscriptions : 04 75 64 49 93

  • Ferme de la Passiflore Mercredi 3 mars de de 14h à 17h à Rocles

Ferme de la Passiflore
Le Village d'Ar - 03240 Rocles
Elevage de brebis, chèvres et vaches laitières, transformation fermière et vente directe de produits laitiers fermier.
Visites de ferme : 14h ; 15h ; 16h

  • Chez Sandrine LIZAGA Route de Vesc - 26220 Orcinas

Elevage bovin allaitant
Visite les dimanches 28/02 et 07/03 à 10h et 11h
Sujet de la visite : Accès au foncier, élevage extérieur intégral.
Sur inscription au 06 12 64 68 48.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région auvergne-rhône-alpes agriculture économie agriculture bio agro-alimentaire salon de l'agriculture sorties et loisirs