• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Sami Bouajila présente “Good luck Algéria” au Festival de l'Alpe d'Huez

Sami Bouajila et Bouchakor Chakor, retraité algérien vivant à Grenoble, sont les têtes d'affiche de "Good luck Algéria", le premier film de Farid Bentoumi, réalisateur d'origine savoyarde. Une histoire drôle et émouvante entre un père et son fils, d'après l'histoire vraie du frère du réalisateur.

Par Jean-Christophe Pain

Sam et Stéphane, deux amis d'enfance, conçoivent avec passion des skis haut de gamme. Soumise à une rude concurrence, leur entreprise est en péril. Pour la sauver, ils se lancent dans un pari fou: qualifier Sam aux Jeux Olympiques d'hiver sous la bannière du pays d’origine de son père, l'Algérie. Au-delà de l'exploit sportif, ce défi improbable va pousser Sam à renouer avec ses racines.

Voilà pour le synopsis de "Good luck Algéria". Farid Bentoumi l'a écrit d'après une histoire vraie, celle de son propre frère, Nourredine Bentoumi. Il avait représenté l'Algérie en ski de fond aux JO de Turin en 2006. Une première dans l'histoire du pays !

Le réalisateur, dont la famille est basée entre Isère et Savoie, a écrit le rôle pour Sami Bouajila, "le meilleur acteur de sa génération", selon lui. Sami ne s'est pas fait prier. "J'ai rarement l'occasion d'avoir d'aussi belles comédies" déclare-t-il. Sami est originaire d'Echirolles près de Grenoble.

Et, comme par hasard, après 3 mois de recherche, c'est encore à Grenoble que Farid Bentoumi a enfin trouvé celui qui pouvait incarner le rôle du père. Il s'appelle Bouchakor Chakor. Et c'est un personnage!

Bouchakor, la révélation du film


Retraité d'origine algérienne, Bouchakor vit dans un foyer grenoblois du quartier St Laurent. "Le plus beau cadeau de ma vie, c'est çà !" affirme Bouchakor à propos de "Good luck Algéria".

Bouchakor par lui-même


Au sortir de la projection du film, en avant-première à l'Alpe d'Huez, Bouchakor a fait fureur. Les spectateurs le remerciaient, l'embrassaient ! "Good luck Algéria" raconte en effet la relation émouvante entre un fils et son père. Et Bouchakor semblait plus vrai que nature.

Bouchakor et ses fans


Même Nourredine Bentoumi, le frère du réalisateur, le fondeur qui a inspiré le film, a été bluffé ! Il croyait voir son propre père.

Bouchakor et Nourredine


Damien Borrelly, Franck Céroni et Christian Chauvin, de France 3 Alpes, ont rencontré l'équipe du film à l'Alpe d'Huez. Le film "Good luck Algéria" sortira dans les salles françaises à la fin du mois de mars.

Sortir à l'Alpe d'Huez

 

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Connaissez-vous le drift trike ?

Les + Lus