Un sauvetage et un sermon pour un randonneur perdu dans la Dent de Crolles, en Isère

La dent de Crolles / © Guillaume Piolle
La dent de Crolles / © Guillaume Piolle

Ce samedi 30 novembre, les secouristes du PGHM ont dû intervenir de nuit pour porter secours à un randonneur perdu dans la Dent de Crolles, en Chartreuse. Il souffrait d'hypothermie alors qu'i était parti seul et sans aucun équipement.

Par Sophie Pellerin

Le peloton de gendarmerie de haute-montagne a reçu son appel vers 18H30. Le jeune homme de 23 ans était tétanisé par le froid près du sommet de la dent de Crolles qui culmine à 2062 m au-dessus de la vallée du Grésivaudan. Quand les secouristes sont arrivés sur place environ une heure plus tard, la température du corps de ce randonneur était descendue à 31 dégrés. Et pour cause...

Parti seul vers midi faire l'ascension de ce sommet par le Pas de l'Oeille, "Il n'avait ni gants, ni bonnet, ni sac à dos, ni raquettes, ni skis de randonnée, ni ARVA et tout ça dans 60 centimètres de neige", nous a énuméré l'un des secouristes avant d'ajouter : "si les conditions météos n'avaient pas permis à l'hélicoptère de décoller, on ne l'aurait sans doute pas retrouvé vivant".

Conscient malgré cette sévère hypothermie, le jeune homme, un habitant de la vallée, a été hélitreuillé de nuit et transporté vers le CHU de Grenoble. Il ne devrait s'en sortir qu'avec quelques gelures mais aussi un beau sermon. "On lui a fait la morale" a conclu le secouriste, "on lui a dit qu'il était passé tout près de la grande faucheuse".

Sur le même sujet

Agriculteurs en colère dans la Loire (et ailleurs) : on vous dit pourquoi !

Les + Lus