• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

27 premiers romans entrent en scène à Chambéry

La littérature célébrée au Festival du premier romain de Chambéry. / © SR
La littérature célébrée au Festival du premier romain de Chambéry. / © SR

La 26ème édition du Festival du premier roman de Chambéry débute ce 23 mai et se poursuit jusqu'au 26 mai. L'occasion pour les amoureux de littérature de découvrir de nouvelles plumes, au cours d'un festival réputé pour sa capacité à dénicher de nouveaux talents.

Par Sarah Rebouh

Le Festival de Chambéry "œuvre pour la découverte et la promotion de premiers romans francophones et européens en impliquant un réseau de lecteurs. Ce sont eux qui choisissent les auteurs invités au Festival, les nouvelles plumes de demain" comme le précisent les organisateurs. En effet, chaque année, plusieurs écrivains renommés font leurs débuts remarqués dans les allées du Festival. L'an passé, 12000 visiteurs étaient au rendez-vous. 

Rencontre entre lycées et auteurs
Intervenants : Pascal Soscia, Lycéen de 1ère S au Lycée Ambroise Croizat de Moutiers - Léonie Gogibu, Professeur de littérature au Lycée Ambroise Croizat de Moutiers - Julien Dufresne-Lamy, Auteur de "Dans ma tête, je m'appelle Alice".
Chaque année, une sélection de 80 premiers romans est proposée par l’équipe du Festival à un réseau international de plus de 3000 lecteurs, leur permettant, où qu’ils soient (Europe, Québec, Burkina Faso), de découvrir des premiers romans français, roumains, espagnols, portugais, anglais, allemands et italiens.

Cette année, quinze auteurs francophones viennent partager leurs oeuvres (découvrez les auteurs francophones). Sept auteurs internationaux présenteront également leur premier roman européen. D'autres auteurs font leur grand retour à Chambéry après y avoir faire un premier passage très remarqué. Mohammed Aïssaoui, Hervé Bel, Jeanne Benameur, Pascal Morin et Paul Vacca seront à nouveaux présents lors de la 26ème édition du festival littéraire.

Programme complet du festival



Sur le même sujet

ASM Clermont-Auvergne-Lyon. Azéma : « Ca va être costaud ! »

Les + Lus