Le pôle France des espoirs de gymnastique aérobic reste à Aix-les-Bains la saison prochaine

Au Pôle France Aérobic d'Aix-les-Bains, l'entraînement continue / © Marion Feutry
Au Pôle France Aérobic d'Aix-les-Bains, l'entraînement continue / © Marion Feutry

Le centre national de préparation des équipes de France de gymnastiques devait être délocalisé à Clermont-Ferrand. Mais une nouvelle enquête du ministère des Sports a finalement tranché en faveur de la Savoie et a confirmé son label Pôle France.

Par Cécilia Sanchez

Finalement, les jeunes recrues de l'aérobic continueront de s'entraîner dans la cité thermale la saison prochaine, a annoncé le Pôle France Aérobic sur Facebook.
Les inspecteurs du ministère des Sports ont rendu un rapport favorable à l'Union gymnique, après leur visite du 22 juin au pôle savoyard de gymnastique aérobic. 

Pourtant, ce n'était pas gagné. Le 16 février dernier, la Fédération Française de Gymnastique avait annoncé la délocalisation du pôle France à Clermont-Ferrand. Les parents des gymnastes ainsi que les membres du conseil municipal s'étaient vivement opposés à ce déménagement, en publiant notamment une pétition en ligne. 

Le club est pourtant une usine à champion, remportant 500 médailles, dont 19 titres majeurs depuis 1998.

Pour Aurélie Joly, championne du monde Aérobic par équipe, "c'est une histoire de politique, on ne comprend pas pourquoi on délocaliste. Pour moi, entraînant des jeunes enfants ici et m'entraînant moi-même en tant qu'athlète, c'est une structure magnifique avec un staff magnifique qui amène des médailles." 

Sujet de Nicolas Dancot, Mélanie Ducret et Annick Giros.
Le pôle aérobic reste à Aix-les-Bains.
Intervenante: Aurélie Joly, Championne du Monde Aérobic par équipe

Une structure "en décalage avec le cahier des charges"

La FFG avait été sévère en déclarant que "des problématiques organisationnelles étaient en décalage avec les exigences du cahier des charges d'un Pôle France". Corinne Callon, directrice technique nationale de la FFG assurait dans notre 19/20 du 25 février 2016 que "un environnement de club n'est plus satisfaisant pour un niveau d'excellence du sport de haut niveau". 

Mais l'équipe du fleuron du sport aixois ne s'était pas laissée faire. Les champions avaient indiqué qu'ils ne suivraient pas en cas de déménagement. 

Jordan Guéant et Maxime Quemener les avaient rencontrés :



A lire aussi

Sur le même sujet

Intervenant :

Les + Lus