Garçon mortellement percuté par un train à Albertville : des enfants traversaient régulièrement le passage à niveau

Les lieux étaient en travaux, raison pour laquelle le train circulait à faible allure. Malgré cela le drame n'a pu être évité. / © Jean-Christophe Solari / France 3 Alpes
Les lieux étaient en travaux, raison pour laquelle le train circulait à faible allure. Malgré cela le drame n'a pu être évité. / © Jean-Christophe Solari / France 3 Alpes

Au lendemain du décès d'un garçon de 12 ans percuté par un train, l'émotion est grande à Albertville. Des temps de parole se sont tenus ce lundi 14 octobre dans les écoles et les collèges. D'après les riverains, l'endroit du drame était un lieu de passage usuel pour les enfants, malgré le danger. 

Par TD

Du fait des travaux, les barrières du passage à niveau sont posées à terre et l'alarme est neutralisée. Tout autour, des panneaux et des grillages très hauts interdisent l'accès et empèchent de franchir les voies. 

Mais cela n'a visiblement pas freiné les enfants. Car d'après les riverains, depuis le début des travaux, des groupes de jeunes avaient pris l'habitude de passer quand même en déplaçant les grillages pour se rendre des maisons aux écoles du coin ou au centre-ville. 

Certains de ces riverains ont été les témoins directs ou indirects du drame d'hier. Ils racontent que le groupe était justement en train de traverser le passage à niveau. Le train, ils l'avaient vu a priori, car le chemin de fer est une ligne droite à cet endroit. Ils auraient alors crié à celui qui était resté de l'autre côté qu'il ne fallait pas passer, qu'il n'avait pas le temps. Mais l'enfant a tout de même tenté de traverser. 

Il a été percuté par le train qui circulait à faible vitesse, la zone étant en travaux.  

Après le décès du garçon de 12 ans, une cellule psychologique a été mise en place. Des temps de parole se sont également tenus dans les écoles et les collèges d'Albertville ce matin. 

Par ailleurs une enquête est en cours pour déterminer les circonstances précises du drame.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus