Stations de ski : un bus à hydrogène testé entre Moûtiers et Courchevel pour l'adapter "aux exigences de la montagne"

Entre Moûtiers et Courchevel, en Savoie, un bus à hydrogène vient d’être testé. L’objectif, trouver des solutions et avancer dans la décarbonation du transport collectif vers les stations de ski.

Comment relier les stations de ski depuis les vallées en tentant de polluer le moins possible ? Un bus à hydrogène vient d’être testé dans la vallée de la Tarentaise, en Savoie, pour acheminer les passagers de la ville de Moûtiers à la célèbre station de ski de Courchevel.

Un véhicule adapté à la montagne

Pour ce test, une vingtaine de personnes, à peine, étaient à bord. Une satisfaction pour le chauffeur : "Tout est en automatique, c’est plus confortable, on n’a plus besoin de passer les vitesses. En plus, c’est beaucoup plus puissant au démarrage et dans les montées avec cette nouvelle configuration. Depuis quelque temps, on fait les essais montagne et il est clair que le véhicule répond aux exigences"

L’hydrogène alimente une pile à combustible qui, à son tour, alimente le moteur en électricité. En amont, cet hydrogène a été produit grâce à des énergies renouvelables. Une technologie qui ne recrache que de la vapeur d’eau, sans aucun gaz à effet de serre, et parfaitement adaptées aux zones de montagne avec tout le confort, chauffage compris.

"C’est un véhicule électrique, donc on bénéficie de ce confort de conduite, c’est assez fluide sur le roulage," précise Bertrand Richard, responsable commercial de la Safra, entreprise spécialisée dans les transports. Ce jour-là, malgré la neige, le véhicule test arrive à destination 30 minutes après le départ, exactement au même rythme qu’un bus à essence.

Développer la distribution en hydrogène à l'échelle régionale

L’ambition est de créer une ligne décarbonée pour acheminer les saisonniers, dans un premier temps. Aucun calendrier précis n’a été dévoilé. Pour l’instant, à Moûtiers, une station assure la distribution en hydrogène, mais il n’y a pas de véhicule. Ce bus venait de Toulouse et était à l’essai ce mercredi 10 avril à Tignes. 

"On pousse la distribution des véhicules, des stations de distribution d’hydrogène et on pousse aussi les expériences qui permettent d’adapter les véhicules et de les parfaire", confie Fabrice Pannekoucke, le maire (LR) de Moûtiers et le président communauté de commune Cœur de Tarentaise.

Actuellement, il existe six stations à hydrogène comme celle de Moûtiers. Une nouvelle sera inaugurée à Annecy à la fin de l’année, puis ce sera au tour de Modane en 2025.

Ce test s'inscrit dans un contexte plus global de développement de la filière hydrogène à l'échelle régionale. La Région Auvergne-Rhône-Alpes prévoit notamment d'investir 100 millions d'euros dans cette filière et ambitionne même de devenir la référence en Europe, avec ses plus de 150 entreprises travaillant dans l'hydrogène.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité