Après l'éboulement, circulation très très compliquée sur la route des Menuires et de Val Thorens, en Savoie

Publié le Mis à jour le

Après l'éboulement de rochers sur la RD117, qui a eu lieu ce vendredi 27 février en fin d'après-midi, une déviation est mise en place par la RD96, uniquement pour les voitures. Une portion de cet axe est en alternat, ce qui occasionne de très forts ralentissements. 

Depuis ce matin, la priorité est normalement donnée au sens descendant. Mais des vacanciers qui ont pris la route dès 5 heures du matin, se sont retrouvés malgré tout bloqués dans la descente alors que d'autres circulaient facilement en montant! Ce problème d'alternat mal géré a été pris en charge par les gendarmes vers 8 heures et la circulation s'écoule depuis au compte-gouttes. Le sens montant sera privilégié dès 14 heures. La RD96, sur laquelle s'appuie la déviation, est interdite aux poids lourds et aux bus.

Vendredi soir, la commune de Moûtiers a ouvert le gymnase Larnaud, rue du Général de Gaulle, afin de proposer un hébergement aux passagers des cars bloqués, mais les transporteurs ont préféré sollicité des taxis pour assurer un "pont" routier. 

Patience, patience, patience

Les personnes actuellement en route pour Val Thorens et les Ménuires sont appelées à la patience. L'alternat permettra aux automobilistes d'arriver en station, mais le flux de voitures est très lent. En attendant leur tour, ces vacanciers sont invités à stations sur les parkings prévus à Moûtiers. Les automobilistes peuvent aussi consulter le site savoie-route.fr pour suivre l'évolution des conditions de circulation.



Pour ceux qui ne sont pas encore sur zone, voire qui n'ont pas encore pris la route des stations, il est conseillé de reporter son départ pour arriver en fin d'après-midi dans le secteur, voire dimanche. L'accès habituel aux stations ne sera pas accessible avant la fin de la journée. Et encore, si tout va bien (!), si l'hydrogéologue dépêché en matinée déclare qu'il n'y a pas d'autres risques de chutes de rochers. Il faudra ensuite réparer la chaussée endommagée. 




En attendant, l'engorgement en direction des stations de Val Thorens et des Menuires risque d'empêchant les automobilistes d'accéder aux autres stations de la Tarentaise.