Biathlon. Justine Braisaz-Bouchet championne du monde de la mass start, deux ans jour pour jour après son titre olympique

La Savoyarde Justine Braisaz-Bouchet a remporté la médaille d'or sur la course des reines, en clôture des épreuves féminines des championnats du monde de biathlon à Nove Mesto en République tchèque, ce dimanche. Lou Jeanmonnot décroche la médaille de bronze, Julia Simon finit au pied du podium.

Elle était l'une des favorites et il n'y aura rien eu à redire ce dimanche 18 février sur la course de Justine Braisaz-Bouchet. La biathlète des Saisies a dominé physiquement sur les skis et n'a laissé aucune chance à ses rivales sur le pas de tir.

La Savoyarde signe un 20/20 et s'offre l'or sur la mass start, une course à quatre tirs (deux tirs couchés et deux tirs debout) de 12,5 km.

Justine Braisaz-Bouchet s'impose devant l'Italienne Lisa Vittozzi et une autre Française, la Doubiste Lou Jeanmonnot qui réalise le19/20.

Premier titre de championne du monde

La biathlète des Saisies confirme son incroyable potentiel sur la mass start, dont elle est la championne olympique en titre. Elle avait été sacrée à Pékin il y a deux ans, jour pour jour.

Médaillée d'or avec le relais mixte et en relais féminin, elle aura donc glané une médaille de chaque métal sur les épreuves individuelles en République tchèque, après l'argent sur le sprint et le bronze sur la poursuite. Avec sa victoire sur la mass start, elle obtient le premier titre de championne du monde de sa carrière.

Cette saison Justine Braisaz-Bouchet a marqué les esprits avec des victoires impressionnantes pour son retour à la compétition après avoir donné naissance à une petite fille. Elle avait remporté la première mass start de la saison de coupe du monde à Lenzerheide, en Suisse, signant un triplé historique sprint-poursuite-mass start.

Reine des Mondiaux, Julia Simon est quatrième

Julia Simon finit quatrième de la mass start en raison d'un 17/20 au tir. La biathlète reste, malgré tout, la reine de ces Mondiaux avec deux médailles d'or individuelles sur le sprint et la poursuite, une médaille de bronze sur l'individuel et deux titres par équipe avec le relais mixte et le relais féminin.

La Franc-Comtoise Lou Jeanmonnot termine, elle, ces Mondiaux avec quatre passages sur le podium : deux médailles d'or sur le relais mixte simple et le relais féminin et deux médailles de bronze (sprint et mass start).

Les Bleues, en remportant deux nouvelles médailles ce dimanche, permettent à la France, d'ores et déjà avant la dernière course des hommes, de battre son record de breloques ramenées d'un championnat du monde avec un total provisoire de 12 médailles. En 2016, à Oslo, l'équipe de France avait fini avec 11 médailles au compteur.