Biathlon : l'incroyable triplé "inespéré" de Justine Braisaz-Bouchet, la Savoyarde remporte la mass start de Lenzerheide

La biathlète des Saisies, championne olympique en titre de la spécialité, s'est imposée ce dimanche 17 décembre, en Suisse, sur la mass start de Lenzerheide. Elle avait déjà gagné le sprint et la poursuite. Elle réalise un triplé historique.

De la sérénité, de la vitesse à skis et beaucoup de maîtrise sur le pas de tir. Justine Braisaz-Bouchet a résolument passé un cap ce dimanche 17 décembre en Suisse. La biathlète savoyarde a inscrit, un peu plus, son nom dans la légende de son sport.

La sociétaire des Saisies a remporté la mass start de Lenzerheide, une course à quatre tirs en confrontation directe qui rassemble les trente meilleures concurrentes mondiales.

Déjà championne olympique en titre de la discipline, Justine Braisaz-Bouchet a construit sa victoire grâce à un tir impeccable, après avoir gagné le sprint jeudi, puis la poursuite ce samedi. Un tel triplé est extrêmement rare.

"C'est inespéré", a-t-elle réagi au micro de la chaîne L'Equipe, se félicitant d'avoir su garder son calme pendant la course, elle qui confiait, il y a quelques semaines "vouloir être quelqu'un sur le pas de tir". 

La Française a signé un 20/20, ne manquant aucune balle lors des deux tirs couchés puis lors des deux tirs debout. Lors de son deuxième tir, la Savoyarde avait pourtant éjecté une balle par erreur. Elle a dû piocher dans les balles de réserve et perdre une dizaine de secondes, mais elle a réussi à blanchir la cible. Toujours en forme sur les skis, elle a refait son retard et s'est avérée l'une des plus rapides sur la piste de 12,5 kilomètres.

Retour gagnant après la naissance de sa fille

"J’aime bien la confrontation directe et pouvoir me jauger en direct avec les adversaires", confiait-elle avant la course sur les réseaux sociaux. "Il faut être un peu stratège sur la piste et ensuite, sur le pas de tir, il n'y a pas de place à la pensée, c'est l'action, l'action, l'action", avait-elle déclaré.

Revenue à la compétition en novembre après une année blanche pour donner naissance à son premier enfant, Justine Braisaz-Bouchet montre qu'elle a gagné en maturité, réussissant à conserver la tête de course malgré la pression au fil des tirs.

Elle s'impose ce dimanche devant deux Suédoises, les deux sœurs Oeberg. Elvira est deuxième et Hanna troisième.

Le dossard jaune de leader

Justine Braisaz-Bouchet devient également leader du classement général de la coupe du monde, car la Norvégienne Ingrid Tandrevold a fini en cinquième position. La biathlète française portera donc le dossard jaune dès la prochaine étape, à Oberhof en Allemagne début janvier.

Très offensive, Julia Simon, victorieuse du gros globe de cristal la saison dernière, finit, elle, sixième après un 17/20. Longtemps, la Savoyarde issue du même club que Justine Braisaz-Bouchet, a tenu la dragée haute à sa compatriote, mettant la pression en tirant vite sur le pas de tir. Mais ses balles manquées sur les tirs debout l'ont écarté petit à petit du podium.

La Haut-Savoyarde Sophie Chauveau se classe, elle, neuvième avec un 18/20 au tir. Lou Jeanmonnot, diminuée par le Covid, prend la quatorzième place avec un 19/20.