Epinglée par la Cour des Comptes, la maternité de Bourg-Saint-Maurice en Savoie est de nouveau menacée

Le rapport de la Cour des comptes vient d'être publié ce 23 janvier. Il pointe du doigt 13 maternités en France dont celle de Bourg-Saint-Maurice. Il lui est reproché notamment de "manquement à la sécurité" . 

Reportage. Les salles d'accouchement ont  vue directe sur les stations de haute-Tarentaise, les équipements sont modernes et l'équipe, fière de son outil de travail.
Certes, la maternité de Bourg-Saint-Maurice affiche rarement complet, 280 naissances par an.

Mais l'établissement veut défendre "sa taille à visage humain, son personnel, prêt à engager des formations, à travailler en réseau" ; ici, la direction assure avoir misé "depuis bien longtemps sur la sécurité, garante de la survie de l'établissement, et ne pas avoir attendu le rapport de la Cour des comptes pour apporter des solutions aux problèmes qui pouvaient se présenter". 

Comme aux 13 autres établissements qui figurent sur la liste, et dont la Cour préconise la fermeture, il lui est reproché "une sécurité insuffisance, compte tenu de sa faible activité"

Pour l'établissement, comme pour les élus de la Haute-Tarentaise, "il n'y a aucune raison de remettre en cause l'existence de la maternité", une maternité qui résiste depuis plus de 25 ans aux vagues successives de réformes et de plans de restructurations. Ici, à la veille des vacances de février, on tient à rappeler qu'on accueille l'hiver dans le secteur  plus de millions de touristes.

Reportage de Joëlle Ceroni & Dominique Semet
Intervants: Jacqueline, Grand-mère paternelle d'Agathe; Patrick Boyer,Directeur Hopital Bourg Saint Maurice ; Michel Giraudy, Maire de Bourg Saint Maurice





L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité