CARTE. Le trafic très dense en direction des stations de ski pour ce premier week-end de chassé-croisé, suivez les conditions de circulation en temps réel

En ce premier week-end de chassé-croisé des vacances de février, Bison Futé a classé "rouge" la journée de ce samedi 17 février. Sur les routes, une centaine de kilomètres de bouchons sont déjà cumulés en France notamment en direction des stations de ski des Alpes du Nord. Suivez le trafic en temps réel.

Il faut s'armer de patience pour rejoindre les stations de ski des Alpes du Nord ce samedi 17 février. Bison Futé avait annoncé des conditions de circulation très difficiles pour ce premier week-end de chassé croisé des vacances.

Une journée classée "rouge" qui se confirme sur les routes. Vers 9h45, Bison Futé comptabilisait un cumul d'une centaine de kilomètres de bouchons. L'A43 entre l'Isère et la Savoie est particulièrement concernée.

1 heure supplémentaire entre Lyon et Chambéry

L'autoroute A43 est très dense depuis ce matin. Il faut compter près d'une heure supplémentaire pour rejoindre Chambéry depuis Lyon. Les automobilistes sont confrontés à des premiers ralentissements dès la barrière de péage de Saint-Quentin-Fallavier en Isère.

La circulation s'effectue en accordéon jusqu'à la jonction de l'A43 avec l'A48 au niveau de Bourgoin-Jallieu. Le trafic retrouve de la fluidité en direction de Chambéry avant de nouveaux embouteillages sur dix kilomètres, après la sortie 9 de la Tour-du-Pin jusqu'aux tunnels de Dullin et de l'Epine.

Une traversée Chambéry-Albertville au ralenti

A l'arrivée de Chambéry, le trafic est saturé sur la voie rapide urbaine notamment en raison d'un accident avant le tunnel des Monts. Et les bouchons se poursuivent en direction d'Albertville et de la vallée de la Maurienne avec une nouvelle zone de ralentissements. Près de huit kilomètres de circulation en accordéon attendent les automobilistes entre la barrière de péage de Chignin et le secteur de Saint-Pierre-d'Albigny.

La suite de l'itinéraire reste difficile sur l'A43 mais aussi sur les réseaux secondaires. La route nationale 90 entre Albertville et Moûtiers enregistre de nombreux embouteillages sur près de 25 kilomètres en direction des stations de la vallée de la Tarentaise.

Plusieurs mesures de régulation du trafic ont été prise pour préserver les axes secondaires aux services de secours dans le secteur d'Aigueblanche :

  • Fermeture de la sortie 38 "Aigueblanche"
  • Fermeture de la sortie 36 "Feissons-sur-Isère"
  • Fermeture de la sortie 35 "Cevins"
  • Fermeture de la sortie 33 "La Bâthie"
  • Fermeture de la sortie 32 "Tours-en-Savoie"
  • Fermeture de la sortie 31 "Albertville-Est"
  • Fermeture de la sortie 26 "Mercuryn Grignon, Gilly-sur-Isère"

Un trafic très dense vers les stations de l'Oisans 

En Isère, cette journée de chassé-croisé se traduit également par d'importants ralentissements notamment au niveau de Grenoble. La traversée de la capitale des Alpes s'effectue au ralenti sur l'A480 en direction de Briançon. Les automobilistes doivent rallonger leur trajet d'une quinzaine de minutes entre Saint-Egrève et Pont-de-Claix. 

A cela s'ajoute environ cinq kilomètres d'embouteillages entre Pont-de-Claix et Vizille sur la route nationale 85. Pour rejoindre les stations de l'Oisans comme l'Alpe d'Huez ou encore les Deux Alpes, les automobilistes vont devoir prendre encore davantage sur eux. La départementale 1091 est elle aussi surchargée.

Pour la journée du dimanche 18 février, Bison Futé annonce un trafic plus fluide classé "vert" dans l'ensemble des Alpes du Nord. Quelques perturbations sont tout de même à prévoir dans le sens des retours de stations entre 11 heures et 20 heures, selon la DIR Centre-Est et le conseil départemental de la Savoie.