Chambéry : une vingtaine de véhicules municipaux dégradés, la mairie dénonce un "déchaînement de violence gratuite"

Publié le
Écrit par M.D.

Une vingtaine de véhicules municipaux ont été dégradés samedi soir à Chambéry. La police a ouvert une enquête, les auteurs n'ont pas encore été identifiés.

Le centre technique municipal de Chambéry (Savoie) a été la cible d'un acte de vandalisme dans la soirée du samedi 13 mars. Une vingtaine de véhicules de service et engins techniques ont été dégradés dans ce bâtiment du quartier de Bissy et deux bureaux "saccagés", indique la municipalité. "Si aucun vol n’est à déplorer, ce déchaînement de violence gratuite est inédit dans son ampleur", dénonce-t-elle dans un communiqué, estimant que cette "attaque du service public est intolérable".

La police s'est rendue sur place le soir des faits pour procéder aux premières constatations. La ville de Chambéry compte déposer plainte pour qu'une enquête "minutieuse soit menée sur le site et ses abords". Les auteurs des faits n'ont pas encore été interpellés et leurs motivations demeurent inconnues. Plusieurs élus, dont le maire de Chambéry Thierry Repentin, se sont rendus sur les lieux dimanche matin. La police scientifique et technique était également présente dans le cadre de l'enquête.

"Cette violence gratuite n’a pas sa place à Chambéry. Les services de police sont activement mobilisés afin d'en rechercher les auteurs", a déclaré Thierry Repentin dans ce même communiqué. L'activité des différents services de la ville sera "réorganisée" dès lundi tandis que la sécurité des sites municipaux a été renforcée.