Crise sanitaire et couvre-feu : à Chambéry, les contrôles ont débuté dès 18 heures ce samedi

Le couvre-feu à 18 heures, déjà en vigueur dans 25 départements, s'étend à l'ensemble du territoire à partir de ce samedi 16 janvier. A Chambéry, la mesure prise par le Premier Ministre pour enrayer la propagation de la Covid-19, est prise très au sérieux. Les contrôles ont déjà débuté.

Contrôle de police au début du couvre-feu à Chambéry
Contrôle de police au début du couvre-feu à Chambéry © Jordan Guéant / France 3 Alpes

Il était déjà en vigueur dans 25 départements, le couvre-feu à 18 heures est généralisé à tout le pays dès ce samedi et "pour au moins 15 jours" a précisé le Premier ministre jeudi.  Face à la menace de nouveaux variants plus contagieux du coronavirus, il s'agit pour le gouvernement de "réduire encore davantage les contacts sociaux sur les heures de fin de journée"

Pour faire respecter la mesure, les forces de l'ordre étaient à pied d'oeuvre dès 18 heures à Chambéry, en Savoie. 15 agents de la police nationale et un équipage de la police municipale ont commencé à contrôler les véhicules et passants place Paul Chevalier. Pour l'instant, pas de verbalisation. Les agents se contentent de faire de la pédagogie. Mais attention, d'autres contrôles sont prévus dans la soirée en zone gendarmerie. Et ils devraient se multiplier dans les jours à venir.

Le nombre de personnes contaminées à la Covid-19 reste élevé en France avec 21.217 cas confirmés en 24 heures vendredi, et environ 20.000 nouveaux comptabilisés chaque jour depuis le début de l'année, bien loin des 5.000 espérés à la mi-décembre par le gouvernement, selon Santé publique France.

Pour sortir entre 18 heures et 6 heures, les dérogations restent les mêmes qu'auparavant (déplacements professionnels, pour un rendez-vous médical, pour un motif impérieux...) mais les commerces doivent désormais baisser le rideau à 18 heures.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société police sécurité