"Donner une belle fin à ma carrière" : Marie Bochet, octuple championne paralympique de ski, repart pour une dernière saison

Marie Bochet, championne paralympique de ski alpin aux 22 titres mondiaux, mettra fin à sa carrière sportive à l'issue de la saison prochaine. Une ultime saison sans Championnats du monde ni Jeux paralympiques au calendrier.

La saison 2023-24 sera la dernière de sa carrière. Octuple championne paralympique de ski alpin, la Savoyarde Marie Bochet, privée de compétition en 2022-23 à cause d'une blessure au dos, a décidé de disputer une dernière saison avant de raccrocher.

"Ce n'est jamais simple pour un athlète de mettre fin à sa carrière mais ce sera ma dernière saison. J'ai besoin de l'acter pour pouvoir en profiter", a déclaré la Chambérienne de 29 ans qui a connu une saison blanche due à son opération pour une hernie discale. "Le ski m'a énormément manqué cet hiver, j'ai envie de partager à nouveau ces moments-là avec mes proches, et de donner une belle fin à ma carrière".

"Faire les courses qui me bottent"

Pour sa dernière saison de haut-niveau, il n'y aura ni Championnats du monde ni Jeux paralympiques au calendrier. Cela sera l'occasion de "ne pas se mettre de pression" et de "s'exprimer une dernière fois à 100 % de (ses) capacités sur le circuit international", a souligné celle qui a accumulé 22 titres mondiaux, neuf gros globes de N.1 mondiale et 102 victoires en Coupe du monde.

"Pour l'instant, je ne vise pas de globe", a-t-elle assuré. "Je veux faire les courses qui me bottent et sur lesquelles je suis capable de jouer devant, selon mes sensations. Mon dos est réparé mais il n'est pas neuf. Je ne veux pas me mettre la pression du globe".

A son palmarès, l'un des plus beaux du ski handisports, figurent aussi huit titres paralympiques, quatre remportés en 2014 à Sotchi (Russie) et encore quatre autres à Pyeongchang (Corée du Sud) en 2018.

Impasse sur les Jeux paralympiques 2026

Après des Jeux mitigés à Pékin en 2022, où elle a tout de même décroché une médaille d'argent en super-G, la Savoyarde ne se voit pas prolonger sa carrière jusqu'en 2026 pour participer aux Jeux paralympiques de Milan/Cortina (Italie) pour la cinquième fois après 2010, 2014, 2018 et 2022.

"Les Jeux m'ont construit en tant qu'athlète, ils ont rythmé ma carrière. A Pékin, je me suis rendu compte que j'avais vécu tout ce que j'avais à vivre. J'ai besoin de mettre mon énergie ailleurs, estime-t-elle. Le travail est fait, j'ai aidé ce milieu à se développer et aujourd'hui, on a une relève talentueuse".

Bochet, qui avait été porte-drapeau de la délégation française aux Jeux paralympiques 2018, fait partie de la commission des athlètes des JO-2024 de Paris. L'occasion pour elle de "voir ce qu'il se passe derrière la vitrine de cette grande machine que sont les Jeux" et "d'apporter (son) expérience".