En Savoie, les délais pour passer le permis de conduire explosent à cause de la crise du Covid-19

Publié le
Écrit par M.D. avec Fabrice Liégard

La crise sanitaire a considérablement rallongé les délais pour passer l'examen du permis de conduire, notamment en Savoie où l'attente moyenne est de 3 mois. Les auto-écoles doivent même refuser des demandes d'inscription, faute de créneaux.

C'est une mauvaise surprise que personne n'avait vu venir. Les auto-écoles se retrouvent confrontées à un afflux de candidats depuis la fin du confinement, à tel point que les délais s'allongent pour passer l'examen du permis de conduire. En Savoie, il faut compter près de 3 mois d'attente, en plus des difficultés d'inscription rencontrées par certains candidats.

Dans les quatre auto-écoles Drive Innov de Rhône-Alpes, on a été obligé de refuser du monde. La quarantaine d'inscriptions par mois aurait pu monter à 60 ou 70 s'il n'y avait pas eu de numerus clausus, imposé par le nombre de places limité à l'examen.

"Tout le monde a pu se former au code à distance. Mais il y en a pas mal qui ont mis plus de temps et d'un coup, ils ont voulu se lancer et la demande a explosé, résume Yohann Berthe, président des centres Drive Innov en Rhône-Alpes. Automatiquement, vu que le même nombre de candidats passe l'examen chaque année, ça a bloqué. Concrètement, une personne qui s'inscrit va attendre trois mois sa date d'examen."

En Savoie, les délais pour passer le permis de conduire explosent à cause de la crise du Covid-19

 

Plannings "surchargés"

La route menant au permis de conduire risque donc d'être semée d'embûches pour les candidats en cette période post-confinement. L'une d'eux, qui a commencé à prendre des cours de conduite en septembre, a dû composer avec la crise due au Covid-19. "Ca a pas mal retardé les choses. On n'a pas eu autant d'heures de conduite qu'on aurait voulu", regrette-t-elle.

Beaucoup de territoires sont touchés par cet afflux de candidats au permis de conduire en Auvergne-Rhône-Alpes, et tout particulièrement la Drôme où il faut attendre jusqu'à 6 mois avant l'examen. Une situation difficile, y compris pour les moniteurs. "(Les candidats) attendent parce qu'ils en ont besoin pour leur travail, pour l'école. Ils sont très motivés à prendre des leçons. Malheureusement, les plannings sont surchargés. On n'a pas de place de permis donc c'est très compliqué", remarque Jean-Marc Schneider, moniteur d'auto-école à Chambéry.

Le manque d'inspecteurs du permis de conduire est également en cause. Un problème qui se pose à l'échelle nationale, particulièrement perceptible en cette période de tension.