• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

En Savoie, les douanes de Chambéry détruisent près 60.000 articles de contrefaçon

© Nathalie Rapuc
© Nathalie Rapuc

Les douanes de Chambéry ont détruit pour 1,7 million d'euros de marchandises. Une opération médiatique qui a pour but d'alerter. Boostée par le e-commerce, la contrefaçon est en constante progression, elle déstabilise le commerce légal et menace la sécurité des personnes.

Par Aurélie Massait

L’image est forte, l’objectif est de marquer les esprits. Ce jeudi 30 juin, la direction régionale des Douanes de Chambéry a procédé à la destruction de plusieurs tonnes de marchandises de contrefaçon à Chamoux-sur-Gelon, chez Sibuet Environnement, une entreprise qui gère des déchets de tous types.

Dans le détail, ce sont 49.560 ceintures, 1.944 caleçons, 672 étuis de téléphones et tablettes, 696 paires de chaussures ainsi que 5.666 paquets de cigarettes qui sont partis à la broyeuse. Ces quantités impressionnantes s’expliquent par une très forte augmentation de l’activité douanière dans les Alpes du nord: +725% au premier semestre 2016!

Reportage Nathalie Rapuc et Frédéric Pasquette 
Destruction de contrefaçons près de Chambéry
Intervenants: Laurent Dupon, président de la Z.A de la Bellavarde; Fabienne Daumas, responsable de la gestion des marchandises saisies à la Direction régionale des douanes de Chambéry; Anne Cornet, Directrice Interrégionale des Douanes AURA

Les prises détruites ce jeudi matin ont pour certaines été saisies aux postes frontières de Modane et de Chamonix. D'autres réalisées à bord de trains. Enfin, certaines proviennent aussi de magasins commercialisant des produits contrefaits.

Diaporama. Lutte contre la contrebande


Une vocation frontalière

Les douanes de Chambéry réalisent à elles-seules 1/3 des prises en Auvergne-Rhône-Alpes. Elles interviennent en Isère, Savoie et Haute-Savoie mais sont particulièrement actives à la frontière avec l’Italie où elles contrôlent une zone de 100 km. Du côté de la frontière  suisse, elles se partagent le secteur avec les douanes du Léman. Enfin, l’activité touristique très importante sur les Alpes du nord oblige les agents à être présents en station.

Sur le même sujet

Une station de recherche sur la foudre à Saint-Privat-d'Allier (43)

Les + Lus