JO d’hiver 2030 dans les Alpes : une équipe du CIO bientôt en visite en Savoie et Haute-Savoie

Une équipe du Comité international olympique (CIO) sera en visite la semaine prochaine en Savoie et en Haute-Savoie afin d’affiner les préparatifs des Jeux olympiques d’hiver 2030 pour lesquels la candidature des Alpes françaises est la seule en lice.

Alors que les Jeux olympiques d’hiver 2030 seront attribués en juillet prochain, une équipe du Comité international olympique (CIO) se rendra dans les Alpes françaises la semaine prochaine pour affiner les préparatifs de l’événement, selon nos confrères de l’AFP.

De la carte des sites aux aspects logistiques, en passant par les garanties politiques et financières, le soutien populaire ou l'impact environnemental, il s'agira "d'étudier en détail" ce projet allant de la frontière suisse à la Méditerranée, a expliqué ce lundi 15 avril à la presse Jacqueline Barrett, directrice en charge des futurs hôtes des JO au sein de l'instance olympique.

La candidature des Alpes françaises seule en piste

Cette visite était l'une des étapes attendues pour la candidature française depuis qu'elle a été retenue par le CIO en novembre dernier comme "hôte pressenti" pour les JO 2030, alors que la ville américaine de Salt Lake City était seule sélectionnée pour accueillir les JO 2034.

Si les deux dossiers sont jugés suffisamment convaincants, la "commission de futur hôte des JO d'hiver" les recommandera mi-juin à l'exécutif du CIO, avant une double attribution officielle prévue les 23 et 24 juillet à Paris, juste avant les JO 2024, par les membres de l'instance olympique réunis pour leur 142e session.

Ne laissant guère de suspense sur l'issue de la procédure, Jacqueline Barrett et Christophe Dubi, le directeur exécutif des JO au sein du CIO, ont salué un "projet magnifique", louant la beauté des paysages, l'expérience locale en matière d'organisation sportive et le cadre "politico-administratif" laissé par les préparatifs des JO 2024.

Une visite en Pays de Savoie

La commission de futur hôte visitera les quatre pôles olympiques et paralympiques du nord au sud.  Selon nos confrères de Ski Chrono, le CIO se rendra à La Clusaz (ski de fond) et au Grand-Bornand (biathlon) le 22 avril. Et ce avant de se rendre à La Plagne (bobsleigh, luge, skeleton), Courchevel (ski alpin, saut et combiné), Méribel (ski alpin) et Bozel (village olympique) le lendemain avant de terminer par Briançon et Nice pour le snowboard, le ski acrobatique et les sports de glace.

Restera cependant à déterminer le futur site de patinage de vitesse - qui pourra utiliser une infrastructure à l'étranger, ou une halle démontable comme aux JO 2026 de Milan, et à affiner les plans de déplacement, un sujet toujours délicat dans une zone géographique aussi étendue et marquée par les contraintes de la montagne.