Sécheresse en Savoie : l’ouest du département passe en situation de crise, le niveau d'alerte le plus élevé

Vendredi 29 juillet, la préfecture de Savoie a placé les bassins versants du Chéran, de Flon-Aiguebelette, du Guiers-Chartreuse et du lac du Bourget en alerte sécheresse niveau 4 sur 4, soit le niveau le plus élevé. Les restrictions déjà en vigueur sont renforcées pour économiser au maximum les ressources en eau.

"La Savoie n’a pas connu de situation aussi sèche depuis plus de 25 ans". Le constat de la préfecture est sans appel. C’est pourquoi, ce vendredi 29 juillet, elle a décidé de déclencher l’état de crise pour tout l’ouest du département.

Les bassins versants du Chéran, de Flon-Aiguebelette, du Guiers-Chartreuse et du lac du Bourget sont donc placés en niveau "crise" sécheresse (4/4).

Le bassin du Beaufortain-Val d’Arly et la Combe de Savoie sont placés en alerte renforcée sécheresse, soit le niveau 3/4. Tandis que les territoires de Maurienne et de Tarentaise restent en alerte sécheresse (niveau 2/4).

Selon la préfecture, le niveau des cours d’eau est au plus bas, parfois en dessous des records connus pour un mois de juillet, entraînant un stress majeur pour la vie aquatique.

"Sur les secteurs de plaine et moyenne montagne de l'ouest du département, la dégradation des ressources en eau est systématique, avec des niveaux similaires ou déjà inférieurs à 2003 à la même période. Le fonctionnement biologique des cours d'eau n'est plus assuré, de nombreux assecs sont constatés ou en voie de l'être, y compris sur des cours d'eau importants", prévient le préfet, qui reconnaît que ces phénomènes sont "habituellement rencontrés durant la fin du mois d’août, voire en septembre".

Quelles restrictions pour les territoires en crise ?

En conséquence, plusieurs mesures de restriction des usages de l’eau s’appliquent sur les territoires savoyards. Pour les communes placées en situation de crise, il est désormais interdit de :

  • Faire des prélèvements domestiques avec un dispositif de pompage.
  • Faire fonctionner des fontaines publiques à circuit ouvert.
  • D’arroser les espaces verts publics, les pelouses des stades et autres espaces sportifs, les pelouses, les massifs de fleurs.
  • D’arroser les jardins potagers entre 9 heures 20 heures.
  • Remplir, vidanger ou maintenir à niveau les piscines privées.
  • Laver les véhicules, la voirie, les façades et les terrasses.

Les services de l’Etat ainsi que les collectivités organisent des contrôles dans les bassins les plus sensibles. Au total, plus de 60 vérifications ont déjà été effectuées depuis mi-juin. Et elles vont être renforcées dans les semaines à venir "dans le but de faire appliquer les mesures de restrictions des usages de l’eau"

Les mesures prises dans tous les territoires du département sont consultables sur le site internet de la préfecture.

Trois incendies en juillet

La sécheresse a aussi des conséquences sur la faune et la flore savoyarde. Depuis le début du mois de juillet, trois incendies sont survenus dans les forêts du département, qui recouvrent 30 % du territoire.

A Villargondran, cinq hectares de résineux ont été réduits en cendres lors d’un incendie que les pompiers ont mis cinq jours à éteindre. Quelques jours plus tard, un feu de forêt a détruit 3 000 m² de forêt sur les hauteurs de Chambéry.

Et depuis le 25 juillet, les sapeurs-pompiers savoyards luttent contre un autre feu de forêt, qui a déjà brûlé plus de 15 hectares dans un secteur montagneux près de Bozel.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité