• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Sirènes, SMS, messages vocaux... Chambéry révise ses systèmes d'alerte en cas de risques majeurs

A Chambéry, un nouveau système de téléalerte permet désormais la diffusion de SMS sur les téléphones mobiles. / © France 3 Alpes
A Chambéry, un nouveau système de téléalerte permet désormais la diffusion de SMS sur les téléphones mobiles. / © France 3 Alpes

A l'arrêt depuis 2015, les sirènes d'alerte de Chambéry sont en cours de diagnostic. Exposée à des risques naturels et technologiques, la ville vient de se doter d'un nouveau système de télé-alerte.

Par MF

"Attention l'avenue Jean Jaurès est fermée suite à un accident de transport de matières dangereuses". Voici par exemple le SMS que peuvent désormais recevoir les habitants de Chambéry en cas de risque majeur sur la commune.

Inondation, mouvement de terrain, séisme, transport de matières dangereuses par voie routière ferroviaire ou par canalisation sont quelques-uns des risques répertoriés sur la commune de Chambéry. Les risques météorologiques (neige, tempête, canicule), ou les épidémies peuvent également faire l'objet d'une alerte. 

Pour alerter les habitants le plus rapidement possible, la ville s'est dotée d’un système d’automate d’appels téléphoniques dans le cadre de son Plan Communal de Sauvegarde. Un système qui permet la diffusion de SMS et de messages vocaux à la totalité ou une partie de la population.

Pour être alerté en cas de risque majeur, chacun est invité à s'inscrire via le site internet de la ville
 

Sirènes d'alerte à l'arrêt

Si la ville a dû mettre en place ce nouveau système, c'est parce que les traditionnelles sirènes d'alerte ne fonctionnent plus depuis 2015. L'Etat s'est en effet désengagé et ne veut plus assurer l'entretien des sirènes ni le remplacement du système de déclenchement.

Les cinq sirènes que comptent la municipalité sont en cours de diagnostic. Des visites techniques avaient lieu ces jeudi 8 et vendredi 9 novembre 2018. Elles doivent permettre d'analyser l'état des sirènes et de chiffrer le coût de leur éventuelle réhabilitation. 
 


 

A lire aussi

Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer

Les + Lus