"Cocottes" un nouveau magazine féminin destiné aux mamans "made in Savoie"

Trois journalistes savoyardes lancent à la fin du mois un nouveau magazine depuis Moûtiers. Un magazine féminin dédié aux mamans. Le bimestriel de 70 pages sera disponible en version digitale ou papier. Un pari osé alors que la presse papier est en plein déclin.

Géraldine Vischi, Aurélie Delettre et Johanne Bastien, toutes trois journalistes et mamans. "Cocottes" est leur nouveau bébé.
Géraldine Vischi, Aurélie Delettre et Johanne Bastien, toutes trois journalistes et mamans. "Cocottes" est leur nouveau bébé. © AH / France 3 Alpes
A cheval entre la presse féminine et la presse parentale "Cocottes. Le mag'parfait de la mère imparfaite" est né à Moûtiers, en Savoie. Il a été créé par trois copines, journalistes et mamans imparfaites et décomplexées. Le premier numéro sortira dans quelques jours.

 

Un nom bien trouvé


Il y a déjà la cocotte en papier, un jeu de pliage que l'on fait avec ses enfants. La cocotte minute, sous pression. Cocotte, c'est aussi un surnom rigolo que l'on se donne entre copines ou un bon petit plat que l'on mijote pour sa famille. Cocottes, c'est désormais aussi un magazine féminin. Un magazine qui prend en considération tous les aspects de la vie d'une mère de famille. La maman donc mais aussi et surtout la femme. Son quotidien, son travail, ses enfants petits ou ados, son couple, ses copines, sa santé, ses combats, sa cuisine...

 

Le nouveau bébé de trois mamans journalistes


Cocottes a été imaginé par trois copines savoyardes. Géraldine Vischi, Aurélie Delettre et Johanne Bastien, sont devenues mamans en 2015 et elles ont fait le constat qu'il y avait quelque chose à créer entre le magazine féminin qui s'adresse aux femmes et la presse parentale qui parle sutout aux mamans d'enfants de moins de trois ans.

Le magazine a été imaginé comme une conversation entre copines. Il fait appel à de nombreux témoignages. Quand on le lit, on se dit qu'on est pas seule dans la galère. "Cocottes, ça se veut comme une communauté de femmes qui s'écoute, qui s'aide, qui se rassure et se décomplexe" explique Géraldine Vischi. "Le coeur de cible, c'est nous !"
 

Un démarrage prometteur


Pour lancer leur magazine et se faire connaître au niveau national, Géraldine, Aurélie et Johanne ont lancé une prévente sur le site de financement participatif Kiss Kiss Bank Bank. Elles ont obtenu plus du double du financement espéré. Un bon début.

Le permier numéro du bimestriel sera dans les boîtes à partir du 24 août. Un peu plus tôt pour tous ceux qui ont cru au projet avant les autres et qui ont contribué au financement participatif.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie femmes culture société littérature