Coronavirus : ils skient en plein confinement et refusent le contrôle des gendarmes par "peur d'être contaminés"

Les gendarmes de Savoie n'en reviennent toujours pas de l'aplomb de cette famille de Lyonnais. Le couple et ses deux enfants étaient partis skier aux Saisies en plein confinement. Les militaires ont eu toutes les peines du monde à leur faire faire demi-tour.

Page Facebook
Page Facebook © Gendarmerie de la Savoie.
Alors que le confinement instauré pour lutter contre l'épidémie de coronavirus a vidé les stations de skis, comme les rues de l'ensemble du pays d'ailleurs, certains ne semblent visiblement toujours pas avoir intégré les consignes. Ce dimanche 22 mars, c'est une famille originaire de Lyon qui avait décidé de s'offrir une randonnée à ski, sur les pistes des Saisies, en Savoie.

Les gendarmes de la brigade de Beaufort racontent l'histoire sur la page Facebook de la gendarmerie de Savoie. Ce dimanche, alors que le confinement a été instauré depuis 5 jours déjà, et que les randonnées et le ski ont été interdits par arrêté préfectoral, ils constatent la présence d'un couple et de ses deux enfants sur les pistes des Saisies.
 
Dans l'incapacité de rejoindre les skieurs "hors-la-loi", les gendarmes leur demandent, de loin, de regagner leur véhicule. La petite famille, qui a visiblement l'intention de profiter de la balade refuse de s'arrêter et de rejoindre les gendarmes. Le prétexte est tout trouvé : "ils ne veulent pas être contaminés" racontent les militaires ! Ils ne veulent pas non plus retirer leurs ski, ni présenter de pièce d'identité et encore moins la fameuse dérogation de sortie.
 

Selon le récit des gendarmes, le ton monte, la famille refuse de renoncer à sa sortie et poursuit son chemin en ski de randonnée. Les militaires décident alors de faire appel au PGHM, le Peloton de gendarmerie de haute montagne, en patrouille dans le secteur. Le couple et les deux enfants sont alors rattrapés, "contrôlés et verbalisés".

Dans leur post, les gendarmes de Beaufort  évoquent "la mauvaise volonté manifeste des randonneurs". Le couple de Lyonnais aurait expliqué "qu'il s'était isolé depuis le début de la semaine avec leurs enfants dans un chalet et n'écoutait pas les médias". Toujours selon leurs dires, les contrevenants n'auraient également pas eu connaissance de l'interdiction des sorties en montagne.

"Des comportements irresponsables" dénoncent les gendarmes sur Facebook. Comportements qui pourraient "conduire si des blessures devaient survenir, à priver une personne infectée [par le coronavirus], d'un lit qui pourrait la sauver."

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé ski montagne sport