Décès de la savoyarde Anne-Cécile Pinel en Croatie : un choc à la tête serait à l’origine du décès

Anne-Cécile Pinel / © DR
Anne-Cécile Pinel / © DR

L'étudiante savoyarde Anne-Cécile Pinel est probablement morte d’un choc à la tête. C’est ce qui ressort de l’analyse des ossements de la jeune femme retrouvés le 7 janvier dernier en Croatie, non loin du lieu où elle avait disparu il y a trois ans.

Par AH avec AFP

Anne-Cécile Pinel a probablement été tuée d’un choc à la tête. C’est ce qu’a déclaré ce lundi 22 janvier 2018 son avocate croate.

"Les résultats de l'autopsie sont arrivés la semaine passée et ont montré que la mort était probablement due à un choc à la tête", a déclaré Visnja Jezic Soric.


Accident ? Homicide ?


La question reste posée. "Malheureusement, on ne connaît pas l'origine de ce coup", a ajouté l'avocate, selon qui l'enquête croate se poursuit. 

Les ossements d'Anne-Cécile Pinel avaient été retrouvés le 7 janvier dernier en Croatie, non loin du lieu de sa disparition il y a trois ans. Elle avait alors 23 ans et participait alors à un festival de musique électronique qui avait attiré près de 2.000 personnes, des étrangers pour la plupart.

De nouvelles auditions pourraient avoir lieu à la lumière de ces nouveaux éléments.

On ne sait pas encore quand les restes de la jeune femme pourront être rapatriés en France.




Sur le même sujet

Suicide d'une employée mucinipale à Chambéry : la famille dénonce un harcèlement au travail

Les + Lus