• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

VIDEO. Incendie à Courchevel : la piste criminelle “sérieusement examinée”, revoir la conférence de presse du parquet

La procureure d'Albertville a donné une conférence de presse ce vendredi après-midi. / © Aurélie Massait - France 3 Alpes.
La procureure d'Albertville a donné une conférence de presse ce vendredi après-midi. / © Aurélie Massait - France 3 Alpes.

L'enquête s'oriente de plus en plus vers la piste criminelle après l'incendie mortel de Courchevel qui avait coûté la vie à 2 saisonniers dimanche dernier. Lors d'une conférence de presse, la procureure d'Albertville a indiqué que la piste criminelle était "sérieusement examinée". 

Par Yann Gonon

La piste criminelle est désormais "sérieusement examinée" après l'incendie mortel de Courchevel, a affirmé la procureure d'Albertville ce vendredi 25 janvier 2019 en fin d'après-midi. L'incendie avait causé la mort de 2 saisonniers dimanche dernier, 4 autres avaient été gravement blessés. La conférence de presse d'Anne Gaches, procureure d'Albertville, est à revoir dans cet article.
 
Incendie de Courchevel : conférence de presse de la Procureure de la République d'Alberville

L'incendie est-il criminel ou s'agit-il d'un malheureux accident ? Il y a quelques heures encore, le parquet indiquait que plusieurs pistes étaient étudiées et qu'en conséquence, aucune n'était privilégiée. 
 

Ce vendredi après-midi, le Parquet semble désormais privilégier la piste criminelle. Dès lundi, une information judiciaire sera ouverte pour "destruction par incendie ayant entraîné la mort".

"La piste criminelle est sérieusement examinée mais nous n'avons pas d'éléments permettant d'identifier les auteurs", a précisé au cours d'une conférence de presse la procureure, qui avait précédemment participé à une réunion avec les victimes du sinistre, leurs familles, et les enquêteurs.

Anne Gaches a donné des précisions concernant l'incendie : le feu se serait déclaré au 2e étage avant de se propager au 3e. Les corps des deux victimes ont été retrouvés au 3e étage. Les autopsies pratiquées indiquent que les 2 saisonniers sont morts par asphyxie.

Les 2 saisonniers décédés sont une femme de 32 ans, originaire de Mayotte et un homme de 50 ans originaire de Roubaix. Tous deux étaient employés dans la station savoyarde.

Au cours de sa conférence de presse, la procureure a également indiqué que des odeurs d'hydrocarbure ont été senties peu avant l'incendie ainsi qu'un mois auparavant. Les enquêteurs devront déterminer si un produit "accélérateur de combustion a pu être utilisé".

Anne Gaches a aussi confirmé que selon "de nombreux témoignages", "des altercations ont eu lieu au sein du bâtiment dans les semaines précédant les faits, sans que ne soit établi de lien formel avec l'incendie".

L'information judiciaire qui sera ouverte aura pour objectif de tenter d'établir "l'origine de l'incendie" et, si elle se révèle criminelle, "d'identifier le ou les auteurs". Elle devrait permettre également de vérifier si le bâtiment était aux normes. Au cours des derniers jours, plusieurs saisonniers qui séjournaient sur place ont dénoncé l'état du bâtiment.
 

Enfin, la procureure a établi le bilan complet de l'incendie. En plus des 2 saisonniers décédés, on recense 17 personnes blessées, dont 4 graves qui restent hospitalisées. Parmi les blessés, on trouve plusieurs étrangers originaires notamment de Colombie, d'Uruguay, de Belgique ou encore d'Italie.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Drôme : les bouchons de l'autoroute du soleil, c'est son boulot !

Les + Lus