Dominique Dord démissionne de son mandat de maire d'Aix-les-Bains (Savoie)

Le maire d'Aix-les-Bains et ancien député Les Républicains de la Savoie a annoncé mercredi 3 octobre qu'il démissionnait de son mandat municipal, dans une vidéo publiée par nos confrères du Dauphiné Libéré. 

Le maire d'Aix-les-Bains, en Savoie, a présenté ce matin, mercredi 3 octobre, sa lettre de démission concernant son mandat municipal au préfet de la Savoie. S'il n'en explique pas encore les raisons, l'ancien député LR de la Savoie a annoncé passer le relais à son premier adjoint, Renaud Beretti, selon une vidéo publiée par nos confrères du Dauphiné Libéré. 

Les deux hommes avaient formé un ticket, une candidature commune, aux élections municipales de 2014, en vue des législatives de 2017, où Dominique Dord espérait renouveler son mandat de député. Mais le scénario prévu par celui qui a longtemps été trésorier de l'UMP a été bouleversée par l'arrivée de la vague La République en Marche. En l'occurrence, il avait été battu dans son propre fief par Typhanie Degois, 24 ans. 
 

L'élu savoyard restera président de l'agglomération Grand Lac, et deviendra dernier adjoint de la mairie d'Aix-les-Bains lorsque sa démission sera acceptée. Un conseil municipal doit se réunir autour du 15 octobre. 

Une figure politique en Savoie

En 2001, Dominique Dord brigue la mairie d'Aix les Bains pour la première fois. Il se présente sous l'étiquette du parti de centre droit Démocratie Libérale, alors affiliée au groupe UDF. Il est élu à 66% des voix cette année-là et sera réélu dans la ville thermale en 2008 et en 2014. 

En 2010, sa carrière prend une tournure nationale :  il est élu trésorier de l'UMP en remplacement d'Eric Woerth, et va se retrouver au coeur du scandale Bygmalion en 2014 - il soutiendra qu'il ne savait rien d'un quelconque système de fausses factures à l'époque. 

Élu conseiller régional de Rhône-Alpes en 1992, le membre de l'UDF est élu député le 1er juin 1997. Il est réélu systématiquement jusqu'au scrutin du 18 juin 2017. Candidat mal en point face à La République en Marche, il publie entre les deux tours un appel à l'aide sur les réseaux sociaux, enjoignant ses électeurs à se mobiliser. Ironie du sort, le détail des voix montrera que l'écart avec Typhanie Degois, a été creusé à cause des électeurs... d'Aix-les-Bains, son fief historique. 

Il a soutenu François Fillon pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016 et l'élection présidentielle de 2017.

Dominique Dord était membre de la commission des affaires sociales depuis son élection. Il avait fait de son cheval de bataille les questions liées à l'évolution du droit du travail. Il a d'ailleurs été l'un des rapporteurs des Républicains sur des grandes réformes comme les 35 heures, ou encore la CMU, la couverture médicale universelle.
 

 
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité