En Maurienne, la commune de Montricher-Albanne conteste l'organisation du chantier du Lyon-Turin

Le carrefour qui pose problème près de l'usine Ferroperm sur la route des Karellis / © J.Ceroni France 3 Alpes
Le carrefour qui pose problème près de l'usine Ferroperm sur la route des Karellis / © J.Ceroni France 3 Alpes

Le conseil municipal a voté contre à l'unanimité. Contre les camions qui évacueront les déblais du chantier du Tunnel Euralpin Lyon-Turin à partir de septembre prochain. Un camion toutes les 2 minutes, ça ne passe pas!

Par Jean-Christophe Pain

Sophie Verney, maire de Montricher-Albanne, s'inquiète. A partir de septembre, un camion roulera toutes les 2 minutes sur l'ancienne Nationale 6 et la RD81, aux portes de sa commune. Juste de l'autre côté de l'Arc, sur le territoire de la commune d'en face, Saint-Julien-Mont-Denis. Et surtout pile au niveau de l'accès à la station de sports d'hiver des Karellis. C'est en tout cas la solution actuellement retenue par TELT pour évacuer les déblais du chantier du tunnel creusé sur Saint-Martin-de-la-Porte. Au moins 500.000m3 devront être évacués. 

© Google Maps
© Google Maps


2 autres solutions avaient été envisagées. Une piste dans le lit de l'Arc. Abandonnée, notamment parce que la rivière est dangereuse. La montée des eaux imprévisible, à cause des lâchers d'eau des barrages en particulier. L'autre piste, c'était la RD1006. Mais elle traverse la commune de Saint-Julien, au plus près de zones fortement habitées. C'est donc l'itinéraire ex RN6-RD81 qui a finalement été retenu. 

Mais pour Sophie Verney et son conseil municipal, cette solution pose des problèmes de sécurité, de santé, et des problèmes économiques.

Sécurité: "un morceau de route s'est déjà affaissé (...) avec le poids des camions, le risque va encore s'accroître", "la visibilité est quasi nulle en sortie de l'ex RN6", "les piétons vont être confrontés aux camions". 
Santé: "des camions non bâchés créent des poussières volatiles (...) avec un impact plus que néfaste pour les cyclotouristes". 
Economie: "c'est la route qu'empruntent les touristes qui se rendent aux Karellis, été comme hiver, et pas seulement le week-end. En terme de trafic comme d'image ce n'est pas acceptable, ni vendeur".

Le conseil municipal s'est donc prononcé contre à l'unanimité le 4 mars dernier. 

Reportage Joëlle Ceroni, Fred Pasquette et Laetitia DiBin
Montricher-Albanne et le chantier du Lyon-Turin
Intervenants : Sophie Verney Maire de Montrichet-Albanne, Marc Tournabien Maire de Saint Julien Montdenis, Xavier Darmendrail Responsable territoire France Tunnel Euralpin Lyon Turin

Le mercredi 11 mai, le Sous-Préfet du secteur réunira tous les acteurs, y compris Montricher, pour tenter de rapprocher les points de vue. Et notamment étudier comment sécuriser le carrefour de l'usine Ferropem, l'accès aux Karellis. 

Sur le même sujet

Sciences Po Lyon inaugure un campus délocalisé à Saint-Etienne

Près de chez vous

Les + Lus