Cet article date de plus de 6 ans

En Savoie, le Parc national de la Vanoise victime de vandalisme

Le Parc national de la Vanoise a été, de nouveau, le théâtre d'actes de vandalisme. Une plainte a été déposée après la dégradation volontaire d'aménagements sur des sentiers et du relais de la caméra braquée sur un nid de gypaètes. 

© Parc national de la Vanoise
Cela fait quelques années que les responsables du Parc de la Vanoise déplorent des dégradations. Cette année, ce sont les aménagements d'un sentier qui a souffert en direction du refuge de l'Arpont, depuis le parking du Pont du Châtelard jusqu'au lieu-dit le Mont.

Au total, près d'une trentaine de renvois d'eau, destinés à canaliser les écoulements pour éviter l'érosion du sentier, ont été détériorés. Des pierres ont parfois été déchaussées et déplacées, de façon à boucher le renvoi d'eau. 

Ces ouvrages sont maintenant fragilisés et certains passages sont devenus plus délicats pour les randonneurs. 

Les responsables du Parc ont également déploré des actes de vandalisme sur le relais de la caméra de suivi de l'aire du gypaète barbu. La caméra a été rendue inopérante après l'arrachage du câble de connexion.

Cette caméra permet de diffuser des images, en direct, du nid sur le site internet du Parc national de la Vanoise. Les internautes peuvent ainsi, normalement, suivre la nidification des gypaètes. 

Ce n'est pas la première fois que le Parc de la Vanoise est victime de vandalisme. L'année dernière, plusieurs panneaux de signalétique avaient été endommagés. "Ces actes représentent un préjudice et un coût important pour la collectivité", regrette-t-on au Parc. 

L'établissement a donc décidé de déposer plainte auprès de la gendarmerie. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers environnement montagne