Cet article date de plus de 6 ans

Il y a un an Michael Schumacher était victime d'un accident en Savoie avant un transfert au CHU de Grenoble

Depuis le 29 décembre 2013 et son accident à Méribel, Michael Schumacher continue la course la plus importante: une épreuve pour renouer avec la vie. 
Michael Schumacher, 45 ans, "dort" aujourd'hui dans sa propriété de Gland, sur les bords du Lac Léman. Aucune information précise ne filtre sur son état de santé, secret médical oblige. Seulement des messages de remerciement aux fans de tous âges, dans le monde entier.

L'Allemand vivait une retraite bien remplie quand il est tombé à ski, le 29 décembre 2013, à Méribel, après avoir heurté une pierre dans un secteur hors-piste, sans danger apparent. "Schumi", sept fois champion du monde de F1, entamait alors sa plus longue course... pour la vie. Un combat mené d'abord au CHU de Grenoble-La Tronche où le pilote devait rester jusqu'à la mi-juin avant une prise en charge au Centre hospitalier universitaire de Vaud (Suisse) puis un retour à son domicile. Fin novembre, le calendrier de son rétablissement restait "en suspens", selon les mots de sa porte-parole

Récit Faïza Garel
durée de la vidéo: 00 min 55
Un an après la chute de Schumacher


L'espoir d'un miracle

La famille de "Schumi" garde malgré tout espoir, l'espoir d'un miracle médical. Dans un délai que plusieurs médecins sérieux fixent, avec toutes les précautions d'usage, entre six mois et trois ans.

"Un pronostic est envisageable à compter de six mois après l'accident", selon le Pr Denis Safran, chef du service d'anesthésie et réanimation de l'Hôpital Georges-Pompidou, à Paris. "Mais bien évidemment des améliorations sont possibles après ce délai", ajoute-t-il.

"Après la période aiguë, la route peut être très longue. On a vu des patients s'améliorer entre un an et trois ans après l'accident", selon le Dr Bernard Vigué, réanimateur à l'Hôpital du Kremlin-Bicêtre, près de Paris. Même délai raisonnable, "un à trois ans", selon le Pr Jean-François Payen qui a soigné Schumacher pendant cinq mois au CHU de Grenoble.

En attendant, des milliers de "#Keep on fighting Michael"  vont continuer à être collés sur des voitures de course, sur des casques de pilotes, et postés par milliers aux quatre coins de la planète, sur les réseaux sociaux. Par des amis et des fans anonymes qui n'oublieront jamais Schumi.





La mystérieuse interview de Streiff

Le Professeur Gérard Saillant, président de la Commission médicale de la Fédération internationale de l'automobile (FIA), a démenti, dimanche 28 décembre, avoir donné des nouvelles sur l'état de santé de Michael Schumacher à l'ex-pilote Philippe Streiff. 

Pourtant, dans le quotidien Le Parisien, Streiff a affirmé avoir eu des informations sur Schumacher "en grande partie grâce au Pr Saillant". Philippe Streiff qui décrivait un Schumacher "conscient. Mais qui n'a toujours pas retrouvé l'usage de la parole, et communique avec les yeux. Il commence tout de même à reconnaître les siens, sa femme et ses enfants, mais il a de gros problèmes de mémoire".

"Depuis un an, je n'ai jamais eu le moindre contact, verbal, écrit ou physique avec Philippe Streiff", affirme le Pr Saillant qui avait passé plusieurs jours au chevet de "Schumi" au CHU de Grenoble, après son accident de ski.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
michael schumacher