La charte du Parc de la Vanoise défendue par les écologistes à Chambéry (Savoie)

© Par Steve Garvie from Dunfermline, Fife, Scotland (Black Grouse (Tetrao tetrix) Male) [CC-BY-SA-2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0)], via Wikimedia Commons
© Par Steve Garvie from Dunfermline, Fife, Scotland (Black Grouse (Tetrao tetrix) Male) [CC-BY-SA-2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0)], via Wikimedia Commons

Alors que les élus de la Vanoise ont décidé, en grande majorité, de s'opposer à la nouvelle charte du Parc jugée trop contraignante, les écologistes la défendent en organisant une manifestation ce samedi 19 janvier à Chambéry.

Par Franck Grassaud

"S'ils ne votent pas la charte, je fais comme Depardieu : je passe la frontière, mais moi ce sera, direction Parc National du Grand Paradis, en Italie !", c'est un tétras lyre qui le dit sur le prospectus distribué pour annoncer la manifestation des écologistes pour la protection du Parc de la Vanoise (Europe-Ecologie-Les-Verts et FRAPNA).

Il y a aussi le chamois d'Or qui souffle de tous ses naseaux: "Toutes les stations de ski communiquent sur la beauté des paysages… et sur nous ! Et notre droit à l’image ? C'est nous qui faisons venir les touristes. Mais quand il s'agit de faire un effort pour préserver notre maison à nous (...) ils nous oublient".


Ces animaux en colère résument assez bien l'ambiance qui règne en Savoie depuis quelques mois, depuis la publication de la nouvelle charte qui doit régir l'espace du Parc National de la Vanoise pour les 15 années à venir. La caricature a envahi le débat. Les 'favorables' à la charte pointent du doigt de 'méchants' maires qui veulent bétonner plus encore le paysage avec de grosses stations de sports d'hiver. Les maires, eux, se moquent des 'idéalistes' qui oublient que l'homme vit aussi au coeur de la montagne. 

L'enquête publique a été lancée en décembre dernier et se termine le 21 janvier. Du coup, les défenseurs de la charte ont décidé d'une dernière opération médiatique. Une manifestation prévue samedi, vers 18h00, devant la Maison des Parcs à Chambéry. Les défenseurs...de la défense du Parc sont invités à apporter des peluches d'animaux pour symboliser tout ces habitants des hauteurs à qui on ne demande pas leur avis.


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus