Le lac du Bourget se bat contre la redoutable Renouée du Japon

En Savoie, la lutte contre la Renouée du Japon continue. Chaque printemps, le Comité Intersyndical pour l’Assainissement du Lac du Bourget lance une opération d'arrachage de cette plante invasive. Trois personnes ont été missionnées pour lutter contre l'expansion de ce végétal nuisible.

Par Jean-Christophe Pain

C'est la saison de la traque sur les rives du lac du Bourget. Louise, Chloé et Nicolas scrutent la rive... ils cherchent la très envahissante Renouée du Japon. Leur mission: en arracher toutes les jeunes pousses, une par une, à la main... un travail colossal !

Cette opération recommence chaque printemps depuis 6 ans, tout autour du lac. Chaque plante est arrachée, répertoriée, cartographiée. L'objectif est d'empêcher de nouvelles Renouées de s'installer, avant qu'il ne soit trop tard.

A Chindrieux (73), on arrache la renouée du Japon
Intervenants : Louise Barthod chef de projet - Concept Cours d'eau, Chloé Barrand chargée d'étude - Concept Cours d'eau Equipe : C. Picaud, F. Pasquette, P. Maillard

La renouée du Japon peut atteindre 3 mètres de haut, et sa capacité d'expansion est hors du commun. Depuis plusieurs dizaines d'années, elle colonise les campagnes françaises. Pour arriver jusqu'au lac du Bourget, elle passe par ses affluents.


Chloé, Louise et Nicolas vont mettre 7 jours pour traiter toutes les rives et bloquer l'expansion de la Renouée. L'ombre de la plante invasive empêche la flore locale de repousser. A terme, elle pourrait menacer la présence des aulnes et des saules sur les bords du lac.


A lire aussi

Sur le même sujet

Suicide d'une employée mucinipale à Chambéry : la famille dénonce un harcèlement au travail

Les + Lus