Cet article date de plus de 8 ans

Le vent bouleverse La Grande Odyssée

Dans un blizzard sibérien et des bourrasques de neige tourbillonnantes, les 17 attelages de La Grande Odyssée ont pris le départ de la première partie de l'étape 7, ce samedi 19 janvier. Un trajet raccourci de quelques kilomètres.
Le leader Jiri Vondrack au départ de Lanslebourg
Le leader Jiri Vondrack au départ de Lanslebourg © Jean-Christophe Solari - France 3 Alpes
60 kilomètres étaient prévus pour cette 7e étape mais le vent a changé les choses. En cause, la Lombarde, ce vent violent venu d'Italie qui balaie le col du Mont Cenis et descend sur la station du Val Cenis Lanslebourg. Face à cette météo glaciale et dangereuse, la direction de course a modifié le parcours et supprimé la montée à la base polaire, à 2050 m d’altitude. Les vents y soufflaient à 100 km/h et les risques d’avalanche réels.

Cette demi étape semble avoir réussi au suédois Jimmy Pettersson dont les chiens sont en super forme mais le Tchèque Jiri Vondrak, le leader au classement général, ne s'est pas laissé distancer. En revanche, Jean-Philippe Pontier, deuxième au classement général, semblait moins à l’aise sur ces traces très enneigées où des congères se sont accumulées sur certaines portions du trajet comme autant d’obstacles à éviter.


Retrouvez aussi La Grande Odyssée sur son site internet




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
la grande odyssée