• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Les Constant père et fils au Chambéry BD

Ils ont leur stand de dédicace au rez-de-chaussée du Chambéry BD, avec les éditions Paquet. Michel et Joseph Constant, le père et le fils, sont auteurs. Quand le talent se transmet sur les planches... Deux dessinateurs belges aux styles très différents. 

Par Céline Aubert

A la maison à Liège, chacun a son atelier, son coin. Michel Constant y "crayonne" depuis longtemps. Pour Joseph, 22 ans, c'est plus récent. Le fils a toujours dessiné, mais c'est sur le tard qu'il a décidé de se lancer dans l'illustration pour enfants, après des études d'Histoire.  

 / © Son premier livre, "Le grand jour", vient de sortir chez Paquet, la maison d'éditions suisse qui a ses quartier au rez-de-chaussée chaque année au Chambéry BD. La littérature jeunesse l'a séduit, "c'est le moment où on forme le goût, il faut être délicat" explique-t-il. 

C'est aussi son premier festival, "de l'autre côté de la table" comme il dit. Jusqu'alors Joseph Constant avait plutôt l'habitude d'accompagner son père. 

Les deux ne sont pas dans la même salle, mais ils se déplacent volontiers. Michel Constant dédicace son "Mauro Caldi", une série quittée il y a 20 ans, qu'il a reprise dernièrement avec Paquet. L'Italie et la Dolce vita des années 50. 

Il raconte que souvent, son fils se penche sur ce qu'il dessine, discrètement, les mains dans les poches. Le père et le fils discutent également technique et scénario. Le père travaille sur ses planches à l'encre de Chine, le fils sur ses illustrations papier, à l'aquarelle. "C'est le Moyen-Age" rigole le père. Même à y regarder de près, chez chacun d'eux il n'y a rien de commun dans le trait... Et c'est très bien comme ça. 

 / ©


Sur le même sujet

Eugène Christophe parle de la naissance du maillot jaune

Les + Lus