Cet article date de plus de 5 ans

Manifestation pour le bien-être des poules pondeuses à Chambéry

Elle est toute rose, toute ronde et plutôt rigolote avec ses grands yeux ébahis. Wonderpoule interpelle, ce lundi 28 mars 2016, les clients du supermarché Carrefour Chamnord à Chambéry entre 9 heures et 13 heures.
© Aurélie Massait / France 3 Alpes
Wonderpoule, c’est la mascotte de l’association Welfarm, une association qui œuvre depuis plus de 20 ans pour une meilleure prise en compte du bien-être des animaux d’élevage. A l’occasion de Pâques, fête à laquelle les œufs sont traditionnellement associés, les bénévoles de la délégation savoyarde sensibiliseront les clients aux différents modes d’élevage des poules pondeuses : en cage, au sol ou en plein air.

En effet, aujourd’hui encore, 69% des poules sont élevées dans des cages, avec une surface utilisable par animal de quelques dizaines de centimètres seulement, soit l’équivalent d’une feuille A4.

WELFARM refuse de telles conditions d’élevage, sources de souffrance pour les poules, et incite les consommateurs à privilégier les oeufs et produits transformés contenant des oeufs (brioches, mayonnaises, pâtes etc.) issus de poules élevées en plein air.

C’est pourquoi, ce lundi 28 mars, l’équipe de WELFARM informe les consommateurs sur les indications qui leur permettent de prendre en compte, lors de leurs achats, la qualité des conditions de vie des poules (codes sur les oeufs, mentions ou labels). Cette animation proposera de petits jeux éducatifs, dont un atelier de décryptage des étiquettes.
© Aurélie Massait / France 3 Alpes
A savoir : 
Code 0 = oeuf bio
Code 1 = élevage en plein air
Code 2 = élevage dans un hangar
Code 3 = élevage en batterie

Reportage Aurélie Massait et Frédéric Pasquette
durée de la vidéo: 01 min 56
Mobilisation bien-être poules pondeuses
Cette action s’inscrit dans le cadre d’une série de sept interventions menées par WELFARM auprès du grand public sur le thème des poules pondeuses pendant les fêtes de Pâques.

L'association Welfarm
WELFARM-Protection mondiale des animaux de ferme agit depuis 1994 pour améliorer les conditions d’élevage, transport et abattage des animaux. L’association, dont la mission est reconnue d’utilité publique, oeuvre auprès des éleveurs, des acteurs de l’agroalimentaire et de la grande distribution ainsi que des institutions publiques pour une meilleure prise en compte du bien-être animal.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
consommation économie