Mondiaux de ski 2023 : un scénario improbable et la frustration de Clément Noël, 4e du slalom, pour la dernière journée de compétition

La dernière journée des Championnats du monde de ski alpin 2023 de Courchevel/Méribel, ce dimanche 19 février, a été marquée par la quatrième place de Clément Noël lors du slalom hommes. Vingtième au terme d'un scénario improbable, le skieur Alexis Pinturault a, lui, annoncé s'orienter vers les disciplines de vitesse.

Les remontées mécaniques sont ouvertes depuis quelques minutes à peine. Mais la station de Courchevel bouillonne déjà. Une vague de supporters français, suisses ou encore norvégiens gagne les tribunes en bas de la piste de l'Eclipse, ce dimanche, à l'occasion du slalom hommes, dernière épreuve de ces Championnats du monde de ski 2023.

Quelques supporters ont fait la route depuis les Vosges pour supporter Clément Noël, champion olympique en titre. D'autres sont venus à pied, depuis chez eux, pour supporter "l'enfant du pays", Alexis Pinturault, en quête d'une troisième médaille dans ces Mondiaux.

Il est 10 heures : les tribunes sont pleines et la raquette d'arrivée prête à soutenir Loïc Meillard, dossard n°1. Mais il ne suffit que de quelques secondes et une faute du Suisse dès la troisième porte pour refroidir l'ambiance. La piste est exigeante, verglacée par endroits.

Les fautes sont nombreuses dans ce premier passage. C'est l'Autrichien Manuel Feller qui est parvenu le mieux à dompter la piste. Les Français Clément Noël et Alexis Pinturault se classent respectivement 8e et 11e après la première manche.

Un scénario fou

Mais, contrairement à ce qu'assuraient certaines pancartes dans les tribunes, ce ne fut pas, "Noël à Courchevel". Malgré une bonne deuxième manche, le Vosgien a payé les fautes de son premier passage. Bilan : une 4e place frustrante. "J'ai l'impression d'avoir fait le boulot aujourd'hui. C'était une journée pas facile avec pas mal de pression. Entre la première et la deuxième manche, on est un peu stressé. Ça passe vraiment à rien. Je n'ai pas fait d'erreur sur la deuxième manche, j'aurais pu aller un peu plus vite. Là où je perds du temps, c'est en première manche", explique Clément Noël, à trois centièmes du podium.

Le pensionnaire du club de Val d'Isère termine ainsi derrière Henrik Kristoffersen. Au terme d'un scénario fou, le Norvégien, 16e de la première manche, a survolé son deuxième passage pour remonter de 15 places et remporter l'or. Le surprenant Grec AJ Giannis a, lui, pris la deuxième place devant l'Italien Alex Vinatzer.

J'arrive à un âge où j'aime explorer de nouvelles choses. Alors pourquoi pas, à la fin de ma carrière, m'orienter vers les disciplines de vitesse.

Alexis Pinturault.

Alexis Pinturault termine, lui, à la 20e place devant son public. Une déception suivie d'une révélation : "Ça fait très longtemps que je suis concentré sur du géant ou du slalom. Je prends peu de temps pour le Super-G ou la descente. Pourtant, j'arrive à y faire des résultats. J'aime la descente. J'arrive à un âge où j'aime explorer de nouvelles choses. Alors pourquoi pas, à la fin de ma carrière, m'orienter vers les disciplines de vitesse. Ça veut peut-être dire abandonner le slalom, mais ça peut être un choix intéressant", a déclaré le Savoyard en zone mixte d'après-course.

Avec l'or sur le combiné et le bronze sur le Super-G, "Pintu" a ramené les deux seules médailles du clan tricolore lors de ces Mondiaux. La France termine ainsi cette quinzaine à la 6e place du tableau des médailles loin derrière la Suisse et ses sept médailles, dont trois en or.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité