Mondiaux de ski alpin : "J'avais ce rêve de briller à la maison", Alexis Pinturault décroche le bronze du super-G

Alexis Pinturault, sacré il y a deux jours en combiné, a décroché ce jeudi le bronze de l'épreuve du super-G des Championnats du monde de ski alpin 2023, à Courchevel. Il termine derrière le Canadien James Crawford (1er) et le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde (2e).

À Courchevel et à domicile, Alexis Pinturault empoche les médailles lors des Championnats du monde de ski alpin 2023. Après avoir été sacré champion du monde du combiné il y a deux jours, le natif de la vallée de la Tarentaise est de nouveau monté sur le podium ce jeudi 9 février. Cette fois-ci sur la troisième marche du super-G. Le Savoyard est arrivé derrière la sensation du jour, le Canadien James Crawford (1er), et le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde (2e).

Après cette deuxième performance de haut niveau, la belle histoire continue pour le skieur qui a mis fin à une longue période de doutes au meilleur des moments. "Pour être franc, je ne pensais pas à de tels résultats ici. J'avais ce rêve de briller à la maison, mais il y avait une telle différence entre mon rêve et la réalité, que j'étais très loin de me fixer ces ambitions", déclare le Savoyard.

Parti avec le dossard n°8, Alexis Pinturault a réalisé un passage de feu, embrasant de nouveau son public en bas de la piste de l’Éclipse. À l’arrivée, il a devancé l’un des favoris, l'Autrichien Marco Odermatt, de 11 centièmes. Mais derrière lui, Aleksander Aamodt Kilde a aussi fait parler sa science du ski pour passer devant. C’était sans compter sur le dossard n°10 du Canadien James Crawford. Ce dernier a survolé la piste pour prendre le titre, tout juste un centième devant le Norvégien.

Pinturault dépasse Killy

Alexis Pinturault continue de porter l’équipe de France de ski. Il s'agit de sa septième médaille mondiale individuelle (8 médailles au total), la deuxième dans cette discipline après le bronze à Cortina d'Ampezzo (Italie), en 2021. Dans ce classement, le Savoyard dépasse Jean-Claude Killy (6 médailles). Il se hisse ainsi juste derrière Émile Allais (8 médailles), légende des années 1930, et Français le plus médaillé chez les hommes aux Mondiaux.

L'enfant de Courchevel réalise des débuts quasi-parfaits devant son public et toutes les personnes qui l'ont vu grandir. "Dans l'ombre, glacée, c'est son terrain de jeu favori", explique Thibaut Favrot. Pinturault excelle à domicile aussi parce que la piste est "faite pour lui", explique son coéquipier. Le natif de Courchevel a même évoqué après sa course, au micro de franceinfo: sport, s'être "fait plaisir". Un plaisir grandement partagé avec deux médailles en deux courses, dont l'or. "Ça fait un an que j'ai une seule envie [...] être performant ici, de vivre pleinement ces Championnats du monde. Ça m'apporte un supplément d'âme", a-t-il ajouté en conférence de presse, sourire aux lèvres.

Un sourire qu'il pourrait garder longtemps, puisqu'il aura l'occasion de poursuivre sa moisson de médailles dans les prochains jours.

Avec AFP

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité