Cet article date de plus de 4 ans

A La Motte-Servolex, en Savoie, on forme les réparateurs des voitures de demain

Les prochaines générations de voitures ne fonctionneront pas tout à fait de la même manière. Moteur électrique ou hybride, communication des données... Elles auront besoin d'une main d'oeuvre formée et qualifiée, un vrai atout sur le marché de l'emploi.
Les nouvelles voitures facilitent le travail de leurs réparateurs en communiquant leurs données.
Les nouvelles voitures facilitent le travail de leurs réparateurs en communiquant leurs données.
Oubliez les mains noires et graisseuses, les mécaniciens de demain les auront propres, à l'image on l'espère des voitures du futur. Electriques ou hybrides, les prochaines générations de machine auront besoin d'un soin particulier.

Les voitures utilisées pour cette formation au CFA L'Erié ont été fournies par les constructeurs automobile. Elles communiquent des données qui sont accessibles sur les ordinateurs, un outil essentiel pour obtenir des diagnostics. "C'est plutôt agréable de savoir qu'il y a du matériel qui est mis en oeuvre pour nous aider à progresser" se réjouit Gabin Lamberti, élève en Certificat de qualification professionnelle.

Reportage de Jean-Christophe Solari, Dominique Semet et Thao Huynh.  
durée de la vidéo: 01 min 50
Formation à la réparation des voitures du futur

Ce sont près de 14 millions d'euros qui ont été investis par l'Etat, la Région et la profession pour faire de l'Erié, à La Motte-Servolex, en Savoie, un véritable pôle d'excellence dans le domaine. "On a plusieurs plateaux techniques ici, on a 8.000 m² d'espace de formation aujourd'hui, assure Dominique Badet, directeur de Technopolis, et on a des plateaux techniques qui sont dédiés à toutes ces différentes technologies, l'électrique, l'hybride, et d'autres demain."

Les apprentis formés aujourd'hui vaudront bientôt cher sur le marché de l'emploi, comme le souligne le formateur Pierre Morfin : "C'est vraiment une force sur le marché du travail aujourd'hui, en tant que technicien, d'avoir cette formation pour les véhicules électriques. Et ça permet d'avoir une employabilité qui est de quasiment 100% sur des post-bac." De quoi affronter serein le marché de l'emploi.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
technologies automobile éducation société