Moyens doublés pour retrouver les deux skieurs disparus à Arêches-Beaufort en Savoie

Photo d'illustration - Les gendarmes du PGHM (peloton de gendarmerie de Haute Montagne) avec un chien et des soldats français du GAM (Groupement d'Aguerrissement en Montagne) recherchent des victimes lors d'un exercice d'avalanche, le 13 février 2017, au col du Galibier Valloire, Alpes françaises. / © PHILIPPE DESMAZES / AFP
Photo d'illustration - Les gendarmes du PGHM (peloton de gendarmerie de Haute Montagne) avec un chien et des soldats français du GAM (Groupement d'Aguerrissement en Montagne) recherchent des victimes lors d'un exercice d'avalanche, le 13 février 2017, au col du Galibier Valloire, Alpes françaises. / © PHILIPPE DESMAZES / AFP

CRS, PGHM, pisteurs-secouristes et pompiers spécialisés dans le secours en montagne, ce sont à présent une soixantaine de personnes qui tentent de localiser les deux hommes portés disparus depuis dimanche 4 mars. Les recherche se concentrent ce mardi dans le secteur hors-piste du "Pas des vaches".

Par Aurélie Massait

Toujours aucune trace en Savoie des deux skieurs normands de 47 et 49 ans portés disparus depuis ce dimanche à Arêches-Beaufort.


Ce mardi, les recherches ont repris vers 8 h avec des effectifs doublés.

CRS, PGHM, pisteurs et pompiers spécialisés dans le secours en montagne, ce sont à présent une soixantaine de personnes qui tentent de localiser les deux hommes dans le secteur hors piste du "Pas des vaches". 

Une zone où de nombreuses coulées de neige se sont déclenchées ces derniers jours.


"Nous procédons à des sondages minutieux par vagues" indique Cyril Anceau, chef du détachement de la CRS d'Albertville qui commande les opérations.

Des recherches menées dans un contexte compliqué puisqu'il neigeait ce mardi matin à Arêches-Beaufort. Le risque d'avalanche (niveau 3 sur 5) reste également "marqué" dans ce secteur. 

Les recherches ont finalement été stoppées vers 17h en raison des conditions météo, notamment un risque de suravalanche. Elles devraient reprendre dans les prochains jours, avec un dispositif allégé.






Sur le même sujet

Les lyonnaises veulent faire rentrer l'OL dans l'histoire du football

Les + Lus