Plus que 2 ascensions... et Liv Sansoz aura gravi les 82 sommets de plus de 4 000 mètres des Alpes

L'alpiniste savoyarde Liv Sansoz s'est lancée dans l'ascension des 82 sommets à plus de 4000 mètres d'altitude des Alpes. Un an après avoir débuté son challenge, il ne lui reste que deux sommets à gravir. Portrait.

Par C.C

Gravir les 82 sommets alpins de plus de 4000 mètres d'altitude. C'est un défi de taille que s'est lancée l'alpiniste Liv Sansoz, étoile de l'escalade dans les années 1990. "C'est un projet que j'avais en tête depuis quelques années. Je me trouvais au sommet du Schreckhorn, en Suisse et je voyais tous les 4 000 autour de moi. Je me suis dit que ce serait fabuleux d'essayer de tous les gravir", explique t-elle. 

Plus que 2 ascensions... et Liv Sansoz aura gravi les 82 sommets de plus de 4 000 mètres des Alpes
L'alpiniste savoyarde Liv Sansoz s'est lancée dans l'ascension des 82 sommets à plus de 4000 mètres d'altitude des Alpes. Un an après avoir débuté son challenge, il ne lui reste que deux sommets à gravir. Portrait.

L'histoire débute dès 2016. L'ancienne championne du monde d'escalade commence un entraînement sportif intense avec un préparateur sportif. Pendant huit mois, six jours par semaine, elle enchaîne les séances d'endurance, de course fractionnée ou encore de gainage. "Je viens de l'escalade et en escalade, les efforts sont courts. Dans ce projet, on allait enchaîner les dures journées les unes après les autres et je voulais être capable de les supporter et de récupérer vite."

Liv Sansoz en plein entraînement sportif. / © Françoise Guais/France 3 Alpes
Liv Sansoz en plein entraînement sportif. / © Françoise Guais/France 3 Alpes

Le 2 mars 2017, elle se lance à l'assaut de la première ascension, celle du Grand Paradis. En France, en Italie ou en Suisse, avec les crampons ou les skis aux pieds, la sportive enchaîne ensuite les sommets.  Le film "Liv Along the Way" retrace son aventure.


82 sommets en une année


Au départ, Liv Sansoz pense gravir 20 sommets par mois. Mais la météo n'est pas clémente et perturbe son programme. "Dès la première semaine, on a eu de la tempête. Il a fallu attendre que la neige se stabilise."

Un planning encore bousculé lors de l'ascension du 38ème sommet, en Suisse. Liv Sansoz se blesse : une déchirure musculaire à la cuisse et des gelures aux orteils l'empêchent de poursuivre son projet. Elle doit s'arrêter pendant deux mois. Loin de se laisser abattre, elle rechausse les crampons aussitôt remise sur pied. 

Fin mai 2018, soit un an après sa première ascension, elle y est presque ! Il ne lui reste plus que deux sommets à gravir avant d'entrer dans le club très sélectif des vainqueurs des 82 sommets à plus de 4 000 mètres d'altitude des Alpes. Si tout va bien, elle finira son voyage au sommet du Mont-Blanc fin juin. 






Sur le même sujet

François Hollande dans l'Allier : "je me situe au niveau des grands enjeux"

Les + Lus