Un projet de centrale photovoltaïque fait polémique à Méry, en Savoie

A Méry, en Savoie, une zone agricole pourrait accueillir la première centrale photovoltaïque de Savoie. Un projet qui ne plaît pas aux habitants de la commune.

Par Cyrielle Cabot

A Méry, en Savoie, une ancienne portion d'autoroute entre Chambéry et Aix-les-Bains est laissée en pâture aux vaches depuis plusieurs années. Mais bientôt, cette zone de six hectares pourrait accueillir la première centrale photovoltaïque de Savoie. Un projet qui laisse perplexe les habitants de la commune. 

Un projet de centrale photovoltaïque fait polémique à Méry, en Savoie
A Méry, en Savoie, une zone agricole pourrait accueillir la première centrale photovoltaïque de Savoie. Un projet qui ne plaît pas aux habitants de la commune.


Produire la consommation annuelle de 1200 foyers


Ces derniers ont crée une association afin de faire part de leurs inquiétudes. Selon eux, il deviendrait très difficile d'entretenir les passerelles et cela entraînerait, a fortiori, la destruction de ce grand espace agricole.

Parmi eux, Claude, éleveur sur la commune depuis 35 ans. Ses 80 vaches patûrent sur plusieurs terrains, notamment là où doit être construite la centrale photovoltaïque. Selon lui, le projet porté par une société privée, Altergie, n'est pas viable. "Ce n'est pas possible d'installer des panneaux photovoltaïques ici ! Les bovins et les chèvres ne pourraient pas passer entre les panneaux. Les bovins pourraient les casser et les chèvres essaieraient de monter dessus", explique t-il. "Pour entretenir le terrain, il ne reste que les moutons et c'est impossible ! Le sol est composé de ligneux et cela ne permet pas aux moutons de se nourrir !"

En mars dernier, une enquête publique avait rendue un avis favorable à la construction du centrale photovoltaïque. Il faudra désormais que le préfet de Savoie donne son accord. De son côte Altergie explique vouloir ensemencer de nouveau les parcelles pour rendre l'entretien du terrain possible. Au total, les panneaux photovoltaïques pourraient permettre de produire l'équivalent de la consommation annuelle de 1200 foyers. 
















Sur le même sujet

Le pont de Villeneuve-sur-Allier en travaux jusqu’au mois de septembre

Les + Lus