Savoie : il abandonne sa moto après un rodéo... et retourne le lendemain porter plainte pour vol chez les gendarmes

L'anecdote ne manque pas de sel. Alors que les gendarmes de Savoie prenaient en flagrant délit les auteurs d'un rodéo urbain ce week-end, l'un d'eux s'est enfui, mais il est revenu, le lendemain, porter plainte pour "vol" chez les gendarmes qui étaient précisément... intervenus.

© C. Conxicoeur
C'est un élu de la Maurienne, alerté par des habitants de sa commune de Val-d'Arc, qui a ce week-end appelé les gendarmes pour un rodéo commis par deux pilotes de moto-cross.

Les gendarmes se rendent très vite sur place. Dès qu'il les aperçoit, "l'un des motocyclistes s'échappe au guidon de son engin pendant que l'autre, qui n'arrive pas à redémarrer, s'enfuit à pied , en laissant sa moto, non homologuée, sur place", racontent les gendarmes sur leur page Facebook.

L'enquête permet d'identifier rapidement le deuxième pilote en fuite et de retrouver la deuxième moto. Les deux engins sont alors saisis.

Quant à leur arrestation,  les forces de l'ordre ont pu, bien au-delà de leurs espérances, "compter sur la collaboration des deux compères"... Car le lendemain, ils ont la surprise de voir débarquer chez eux à la gendarmerie, le fuyard en question. Celui-ci venait sans vergogne aucune, déposer plainte pour le vol de sa moto... qui avait été saisie.

"Cerise sur le gâteau" ou "manque de bol" selon le point de vue, le gendarme qui prend sa plainte n'est autre... que celui qui est intervenu la veille.

[RODÉO: 2 MOTOS🏍 SAISIES] Ce week-end, un élu de Maurienne, alerté par des habitants de sa commune signale aux...

Publiée par Gendarmerie de la Savoie sur Lundi 21 septembre 2020



Les deux amateurs de rodéo font l'objet d'une convocation devant le tribunal judiciaire d'Albertville.

Si l'histoire fait inévitablement sourire, reste que le phénomène des rodéos urbains empoisonne de façon récurrente le quotidien des citadins, et celui des forces de police.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers