• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

En Savoie, la société Montagne et Neige Développement épinglée par l'Autorité des marchés financiers

L'Autorité des marchés financiers (AMF) a requis ce mercredi 4 avril un total de 650.000 euros d'amende à l'encontre de la société Montagne et Neige Développement (Sainte-Hélène-du-Lac) à la suite de l'introduction en bourse de la société en 2013.

Par Afp

650 000 euros d'amende. C'est ce qu'à requis ce mercredi l'Autorité des marchés financiers à l'encontre de la société Montagne et Neige Développement (MND) et son PDG Xavier Gallot-Lavallée pour plusieurs manquements à la suite de l'introduction en bourse de la société en 2013.

Basé à Sainte-Hélène-du-Lac, le groupe spécialisé dans les équipements pour stations de sports d'hiver et son directeur sont mis en cause pour des défauts d'information du marché sur l'utilisation des fonds levés lors de leur introduction en bourse en octobre 2013.

Ils sont également accusés de ne pas avoir communiqué dès qu'ils en avaient l'information qu'ils n'atteindraient pas les objectifs annoncés pour leurs chiffres d'affaires 2014 et 2016.

"Les investisseurs ayant souscrit à l'offre ont été trompés sur les raisons de l'offre" et MND a manqué à ses obligations de communiquer au public" des informations privilégiées, a notamment retenu la représentante du collège de l'AMF qui a requis 500.000 euros d'amende contre la société et 150.000 euros contre son directeur. 

Il est aussi reproché à M. Gallot-Lavallée d'avoir détruit plus de 38.000 courriels quelques heures après l'arrivée des enquêteurs de l'AMF dans les locaux de sa société.

Le PDG de MND s'est dit "choqué" par les "montants démesurés" requis qui risquent selon lui d'"affaiblir le groupe qui a créé 150 emplois ces trois dernières années".

Il a par ailleurs plaidé une "malencontreuse erreur" dans l'affaire des courriels qu'il assure avoir voulu archiver et non supprimer.

Le rapporteur de la commission des sanctions de l'AMF avait peu avant recommandé "la clémence" sur la plupart des griefs retenus.

La Commission des sanctions doit rendre sa décision dans les semaines à venir. 

Le cours de l'action est suspendu à la Bourse de Paris depuis mardi "à la demande de la société, dans l'attente d'un communiqué" et jusqu'à nouvel ordre, selon un avis publié par l'opérateur boursier Euronext sur son site.

Mardi, MND avait annoncé le report d'une augmentation de capital qui devait financer ses projets d'expansion, sans expliquer cette décision.

Le groupe a récemment engrangé plusieurs contrats spectaculaires en Chine, qui accueillera les Jeux olympiques d'hiver en 2022 et son carnet de commande atteignait 164,2 millions d'euros à la fin décembre, soit plus de deux années d'activité.

Il vise un chiffre d'affaires de 150 millions d'euros d'ici 2020. 

MND en chiffres

- 350 collaborateurs
- 5 sites de production
- 8 filiales et 30 distributeurs dans le monde
- 3 000 clients dans 49 pays
- C.A. 2016/17 : 76,4 M€

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus