Savoie : trois personnes meurent dans le crash d'un avion de tourisme, une quatrième dans un état grave

Trois personnes d'une même famille ont trouvé la mort dans le crash d'un avion de tourisme ce jeudi en Savoie. Le quatrième occupant, une femme, grièvement blessée, a été héliportée vers le centre hospitalier universitaire de Lyon. C'est un cycliste qui l'a extraite de l'appareil

L'accident d'aéronef est survenu jeudi 5 août sur une route départementale menant au col du Glandon sur la commune de Saint-Colomban-des-Villards (Savoie). Un avion de tourisme s'y est écrasé vers 14h30 avec quatre occupants à son bord. Trois d'entre eux sont décédés dans l'accident et le quatrième, éjecté de l'appareil, dans un état grave, a été héliporté vers le centre hospitalier universitaire de Lyon, au service des grands brûlés.

 

Trois victimes d'une même famille

La "rescapée" est une femme, nous indique notre journaliste sur place, précisant que les personnes décédées font partie d'une même famille, originaire de l'est de la France, résidant à Nantes. Une information confirmée par les autorités qui n'ont pas souhaité en dire plus. 

Au moment de l'accident, c'est un cycliste qui est intervenu pour extraire la femme qui est gravement blessée.

 

Un "acte de bravoure"

"C'est un acte de bravoure" ont souligné le sous-préfet de Savoie sur place et le maire Pierre-Yves Bonnard lors d'une conférence de presse : "il circulait en vélo sur la départementale, il s'est porté au secours de cette femme, c'est grâce à lui qu'elle a pu être extraite de l'appareil (...) sous le choc, il a été pris en charge et hospitalisé".

L'appareil, un aéronef de loisir, immatriculé dans un aéroclub basé en Loire-Atlantique, avait décollé d'Annecy et prévoyait de rallier Sarlat. Il a pris feu "peu après le crash", a fait savoir la préfecture de Savoie dans un communiqué.

Des témoins ont alerté le Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) qui a immédiatement engagé d'importants moyens. Plus d'une trentaine de sapeurs-pompiers étaient mobilisés sur place ainsi que la gendarmerie, qui a sécurisé les lieux de l'accident et le Smur pour porter assistance aux victimes. Il s'agissait par ailleurs d'éviter que les flammes ne se propagent à la forêt toute proche.

L’accident est survenu sur le bitume de la route départementale qui mène au col du Glandon. "L’avion est arrivé très rapidement derrière une petite bute, il faisait un bruit énorme. À 100 mètres de nous, il est rentré dans les arbres et a explosé en plein vol" , ont rapporté des témoins à France Bleu Pays de Savoie.

 

La route sera coupée le temps de l'enquête

"Les circonstances de l’accident sont inconnues à cette heure et seront déterminées dans le cadre de l’enquête judiciaire", précise la préfecture. Des témoins ont évoqué "un appareil qui volait très bas", mais aucun indice pour l'instant ne permet de dresser un diagnostic a souligné  la gendarmerie en charge de l'enquête : "Les premières constatations vont être effectuées dans les heures qui viennent, sous autorité du procureur d'Albertville, et doivent se poursuivre au moins jusqu'à demain en fin de journée. Nous allons recevoir l'appui de la section de recherches de Roissy-Charles-de-Gaulle, du BEA, (Bureau d'Enquêtes Aériennes) qui sont en route en ce moment-même" a indiqué le Lieutenant Colonel Jean-François Chauvin.

La route restera coupée à la circulation le temps des expertises sur le terrain au moins jusqu'à demain midi, voire jusqu'au soir.

En attendant, une cellule d'aide psychologique a été mise en place dans les locaux municipaux par le maire Pierre-Yves Bonnivard car "il y avait beaucoup de monde quand même par ce jour de beau temps et de nombreuses personnes, notamment les témoins directs du drame sont sous le choc(..) les pompiers qui sont intervenus peuvent également bénéficier d'un soutien".

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
accident faits divers pompiers