Savoie : Val Thorens se dote d'un nouveau drone muni d'une caméra thermique pour la surveillance des pistes et les missions de sauvetage

Publié le
Écrit par AH avec Renaud Gardette

Val Thorens vient de se doter d'un second drone de sauvetage. Deux pisteurs sont formés cette semaine au pilotage. Ce qui permettra à la station savoyarde de pouvoir recourir aux drones en cas de besoin 7/7 jours et 24/24 heures.

La station de Val Thorens, station du domaine des 3 vallées, faisait déjà figure de précurseur en se dotant il y a deux ans d'un premier drone. Cette saison, elle s'équipe d'un second engin pour pouvoir assurer la surveillance du domaine et le secours à tout moment, de jour comme de nuit.

Une formation spécifique pour les pisteurs

Depuis lundi, deux pisteurs secouristes de la station sont en formation. Déjà habitués à la conduite de drones, ils se perfectionnent dans le pilotage de ces engins pour des missions spécifiques de sauvetage en montagne. "Le drone évolue dans le même milieu qu'un hélicoptère ou un avion qui est habité, il faut qu'on ait conscience de ça" explique Benoît Favre, l'un des pisteurs en formation. Une formation dispensée par deux anciens pilotes d'hélicoptère de la société PatrolAir.

Un drone de "premiers secours"

Le drone pourra être utilisé pour localiser une personne égarée par exemple, tombée dans un ravin ou encore enfouie sous une avalanche... Il est équipé d'une caméra thermique pour les interventions de nuit et d'un haut parleur permettant éventuellement d'entrer en contact avec une victime. "C'est très important pour aller à la rencontre des personnes blessées ou perdues, ça nous fait tout de suite un premier contact" précise Olivier Garder, directeur technique des pistes.

L'engin, qui pèse environ 7 kg est capable de transporter une charge de près de 3 kg. Il pourra ainsi, si besoin, livrer une couverture de survie à une personne égarée en attendant les secours. 

En complément des secours habituels

Les drones ne remplaceront pas les secours habituels par hélicoptère. Mais ils permettront probablement de sauver des vies. Car chaque minute compte lors d'un accident ou d'une avalanche en montagne. Et le drone, prêt à décoller en quelques minutes, permet d'être réactif. Il présente aussi une bonne autonomie (40 minutes de vol). Le premier drone de la station a déjà permis de secourir une personne emportée par une petite avalanche sur la piste de la dame blanche.

un outil prometteur

Le drone permet aussi de moins exposer les personnels de la station aux dangers quand il s'agit par exemple d'aller vérifier l'état d'un pylône en altitude. Le drone est équipé d'une caméra très puissante "capable de lire une plaque d'immatriculation à 700 mètres de distance".

Mais en saison, les drones sont avant tout un instrument de sécurité. La station de Val Thorens en a deux désormais. D'ici la fin de la semaine, trois pilotes seront en mesure de les manœuvrer. Ce qui permettra d'assurer une astreinte 7/7 jours et 24/24 heures.

Et d'autres stations pourraient bien s'équiper prochainement selon Thierry Boisvilliers, président de PatrolAir, persuadé de l'intérêt des drones en montagne : "Val Thorens est la pionnière dans l'utilisation du drone pour le sauvetage sur le domaine skiable et on sent aujourd'hui qu'il y a un intérêt de la part des autres stations."