Ski alpin : rebond obligatoire pour Alexis Pinturault à Bansko

Alexis Pinturault va devoir se relancer dans la chasse au gros globe de cristal à Bansko (Bulgarie). Il peut encore s'envoler au classement de la Coupe du monde en cas de bonnes performances et se donner de la marge avant trois courses de vitesse la semaine prochaine.

Alexis Pinturault lors de la Coupe du monde de ski alpin à Cortina d'Ampezzo (Italie) le 21 février 2021.
Alexis Pinturault lors de la Coupe du monde de ski alpin à Cortina d'Ampezzo (Italie) le 21 février 2021. © Andreas SOLARO / AFP

En tête du classement général de la Coupe du monde, Alexis Pinturault doit oublier sa désillusion du géant des Mondiaux. Le Savoyard va devoir se recentrer sur la chasse au gros globe de cristal dès samedi 27 février à Bansko (Bulgarie).

Avec deux géants samedi et dimanche, il a de quoi exorciser sa sortie de piste de la semaine dernière pour tenter d'augmenter son avance sur ses poursuivants. Après 27 courses sur 38, Pinturault possède une marge assez confortable sur le Suisse Marco Odermatt (à 225 points) et l'Autrichien Marco Schwarz (à 258 points) pour espérer être le premier Français depuis Luc Alphand en 1997 à remporter le gros globe de cristal.

"Je vais garder quand même le positif de cette quinzaine, même si j'ai bien ruminé pendant deux jours après mon abandon en géant", a-t-il déclaré. Après des débuts parfaits aux Mondiaux de Cortina d'Ampezzo (bronze en super-G, argent en combiné), il avait réalisé une démonstration en première manche du géant avant de sortir en deuxième, ce qui ne lui était plus arrivé depuis trois ans.

 

"Une stratégie de contrôle"

"J'ai mal dormi, je ne pensais qu'à ça. On en a discuté avec le staff, on va faire en sorte que cet échec me soit profitable. Mais j'ai aussi fait une première manche remarquable en géant", a-t-il expliqué après le slalom de Cortina dimanche (7e). "Maintenant, je reviens à des courses classiques de Coupe du monde, je vais bien me reposer avant Bansko. Je peux avoir plus une stratégie de contrôle, ce n'est pas 'ça passe ou ça casse' comme sur des Mondiaux."

Impérial sur les géants de Coupe du monde cette saison, remportant les trois derniers, il peut s'envoler au classement en cas de bonnes performances et se donner de la marge avant trois courses de vitesse la semaine prochaine à Saalbach (Autriche) plus favorables à Odermatt.

Mais le Suisse est excellent en géant, et Marco Schwarz vient de décrocher le bronze mondial après un début de saison compliqué. Objectif dans l'objectif, Pinturault vise aussi le petit globe de géant, qu'il n'a jamais remporté malgré 17 victoires dans la discipline. Il compte 40 points de plus qu'Odermatt. Et il restera deux courses après Bansko : Kranjska Gora et les finales en Suisse.

Pour Mathieu Faivre, les compétitions dans la station bulgare ressembleront au premier jour du reste de sa vie. Devenu champion du monde de géant vendredi, il étrennera son nouveau statut samedi pour la première fois. Rentré une seule fois dans le top 10 cet hiver, il peut donner du relief à sa saison, jusque-là ratée en Coupe du monde, en surfant sur sa forme excellente et sur son titre.

 

Programme de la Coupe du monde hommes de ski alpin de Bansko

Samedi 27 février : premier géant, 1re manche à 10h00 (09h00 GMT), 2e manche à 13h00 (12h00 GMT)
Dimanche 28 février : deuxième géant, 1re manche à 10h00 (09h00 GMT), 2e manche à 13h00 (12h00 GMT)

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mondiaux de ski ski sport