#Studio3. La pop temporelle de la fratrie Brake The Clock

Publié le Mis à jour le
Écrit par Damien Borrelly

Originaires d’Arêches-Beaufort en Savoie, Pierrick, François et Victor Blanc-Mappaz ont toujours fait de la musique en famille. Leur nouvel album "Searching For Beauty" vient de sortir. Dix balades pop aériennes qui nous élèvent vers leurs terres alpines.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

"A Real story", ce n’est pas seulement le titre d’un nouveau morceau de Brake The Clock qui parle de l’envie de vivre une vraie histoire d’amour, c’est aussi un beau résumé de l’histoire singulière de trois frangins, mus par le désir de faire de la musique ensemble.

Pierrick a commencé à écrire à 14 ans et à bricoler quelques accords avec ses cadets, les jumeaux Victor et François, alors âgés de 9 ans.

"On a été très tôt influencés par notre grand frère qui écoutait beaucoup de pop anglo-saxonne : The Killers, Arcade Fire ou The Strokes tournaient en boucle. On faisait tout ensemble, on jouait au foot, on écoutait de la musique. Pierrick passait plus de temps avec nous qu’avec les potes de son âge. Avant même de savoir jouer, on rêvait déjà de monter un groupe ensemble !"

François

Pour se payer leurs premiers instruments, La fratrie s’attaque à une mine d’or locale, les myrtilles. Plusieurs saisons, ils ramassent les petites baies bleues qu’ils vendent dans des gobelets au bord des routes du Beaufortain, leur massif savoyard.

Grandis au pied des alpages à Arêches-Beaufort, patrie d’un célèbre fromage au lait cru, les garçons ont gardé cette simplicité montagnarde qu’on ressent dans leurs balades pop rock composées, écrites et chantées en anglais par Pierrick. Le chanteur batteur qui a vécu quelques mois à Inverness dans le nord de l’Ecosse s’en tire plutôt très bien dans la langue des Beatles et les accords d’accordéon distillées par Victor apportent une touche originale aux mélodies pop rock.

"Nos influences sont portées par les montagnes qui nous entourent et un rythme de vie plutôt tranquille. C’est sans doute pour ça qu’on avance doucement" explique Pierrick. Freiner l’horloge, c’est d’ailleurs la traduction littérale de Brake the Clock. Le temps, est un des thèmes de prédilection du trio qui, tout en faisant l’éloge de la lenteur, a mis un coup d’accélérateur pour composer "Searching For Beauty" leur nouvel album. "L’album a été composé très vite. Il parle de la nécessité de rester en mouvement pour se sentir vivants mais sans trop se perdre dans la rapidité du monde !".

Toujours ancrés dans leur terres beaufortaines, les frangins qui vivent entre Annecy, Grenoble et Arêches rêvent de s’exporter au-delà des vallées alpines. "On a toujours joué dans des cafés, des petits lieux autour de chez nous où les gens nous connaissent et nous soutiennent vraiment. En même temps, on a envie de jouer dans de vraies salles avec un confort technique, et de partager notre musique avec de nouveaux publics !"

La session #studio3

De passage à #Studio3, Brake The Clock nous a interprété trois morceaux, trois balades qui donnent envie de prendre la tangente et d’aller humer de plus près l’air des montagnes alpines.

"Half Full Gas Tank" est une chanson qui nous demande ce qu’ont  ferait avec la moitié d’un plein dans notre voiture...


"Treasure" évoque la préciosité du moment présent...


"A Real Story" est une chanson qui parle de la volonté de vivre une vraie histoire d’amour...


Brake The Clock sera en concert ce dimanche 3 juillet aux Saisies (Savoie), le 5 juillet au Before de Musilac à Aix-les-Bains (Savoie) et les 26 et 27 août à Beaufort-sur-Doron (Savoie).